CAR

Rapport Mensuel : Analyse de la situation des droits de l'homme Novembre 2021

Attachments

Introduction

La Division des droits de l'homme (DDH) a pour mandat, notamment, d’assister le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) dans la promotion et la protection des droits de l’homme à travers ses bureaux de terrain et son quartier général à Bangui. Ce rapport a été élaboré sur la base d’informations que la DDH a recueillies et ne reprend que les violations et abus des droits de l’homme enregistrés et vérifiés par cette dernière au cours du mois de novembre 2021. Les informations contenues dans ce rapport sont partagées au niveau national avec les autorités de la RCA pour leur action.

Point sur la méthodologie utilisée

La DDH a répertorié dans le présent rapport les incidents enregistrés et documentés au cours du mois concerné. Les actes imputés à des auteurs non identifiés ne sont pas pris en compte. La DDH n’inclut pas non plus les infractions de droit commun.

La Section de la Protection de l’Enfant (SPE) et le Bureau de la Conseillère Principale pour la Protection des Femmes intègrent différemment leurs données respectives sur les violations et abus des droits de l'homme. Elles comptabilisent les incidents imputables aux hommes armés non identifiés, certains incidents survenus antérieurement, mais enregistrés au cours du mois sous analyse. La SPE tient également compte des incidents affectant |’ensemble de la population civile, et non uniquement les enfants, tels que les cas d’entraves à l’aide humanitaire.

Principales tendances de la situation des droits de l’homme au cours du mois de novembre 2021

La DDH a observé une augmentation de 83,67% du nombre d’incidents et de 53,44% du nombre de victimes (92 incidents et 270 victimes) par rapport au mois d’octobre, qui comptait 49 incidents pour 174 victimes. S’y ajoutent 24 incidents, affectant 48 victimes, lesquels sont toujours en cours de vérification.