CAR

Rapport Foire AME/NFI, Localité : Kella-Doukou, Commune : Herman Brousse, Sous-Préfecture : Bouar, Préfecture : Nana Mambéré (15 juin 2019)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. Contexte de l’intervention et justification

Contexte et zone de l’intervention

Des transhumants peulhs ont introduit des bœufs dans le champ d’un agriculteur dans la localité de Kella-Doukou le mardi 19 mars 2019. S’opposant à la destruction de son champs, l’agriculteur fut tué. Vengeant l’assassinat de l’agriculteur, les habitants ont à leur tour tué un transhumant peulh. Dans la foulée, les GBK de Bouar sont venus à la rescousse de la communauté de Kella-Doukou.

En représailles à la mort du transhumant peulh, les SRI se sont mobilisés pour mener une attaque dans la localité de Kella Doukou et ses alentours provoquant ainsi un déplacement massif de la population. Au cours de cette expédition punitive qui a eu lieu le 23 mars 2019, il a été rapporté des exactions et des actes criminels allant de l’incendie volontaire au pillage et la destruction des moyens de subsistance et/ou actifs productifs.

Craignant des affrontements et les représailles des SRI, les habitants se sont déplacés vers Maïgaro, localité située à 10 km de la ville de Bouar.

Finalement, les SRI se sont retirés de Kella-Doukou et au cours de la dernière semaine de mars 2019 la population a amorcé le mouvement de retour.

Le 23 mars, l’équipe RRM-ACF a annoncé une alerte ACF_KEL_20190322 à Kella-Doukou, Commune de Herman-Brousse, Sous-préfecture de Bouar, Préfecture de Nana-Mambéré. Le village Kella-Doukou est moins distant de la ville de Bouar soit une distance de 28 km. Il n’y a pas de problèmes d’accès en terme physique ou sécuritaire.

À la suite de l’évaluation multisectorielles (MSA) réalisée entre 18 et 20 Avril 2019, la situation des personnes retournées dans le village était très alarmante en matière de NFI et cela se justifie par le score global obtenu à l’issu de l’évaluation, qui est de 4,3. Donc, l’équipe RRM-ACF a proposé de mettre en place une intervention avec une nouvelle approche d’une foire en NFI du fait de la proximité de la ville de Bouar et la situation sécuritaire stable.