CAR

Rapport d’intervention RRM Transfert monétaire (cash inconditionnel) Commune de Kabo Préfecture de l’Ouham (10 novembre 2018)

Sources
Published
Origin
View original

Attachments

Contexte et rationnel d’intervention

La pluie torrentielle qui s’est abattue dans la ville de Kabo du 22 au 27 août 2018 a causé des dégâts tant humains que matériels. La ville composée de 4 arrondissements a enregistré plus de 2000 maisons partiellement ou totalement détruites, une centaine d’hectares de champs endommagés et une dizaine de personnes blessées.

Les ménages sinistrés ont en majorité perdus leurs AME (Articles Ménagers Essentiels), leurs réserves alimentaires et autres moyens de subsistance suite à cette catastrophe. De nombreux ménages sont actuellement sans abris et ont intégré des familles d’accueil en attendant la remise en état de leurs abris.

Cette crise a déclenché une évaluation rapide du RRM en date de du 1 septembre 2018. Cette évaluation a relevé des besoins urgents dans le domaine des AME, de l’abri et de la sécurité alimentaire. Les sinistrés ont présenté une incapacité financière et matérielle pour faire face à ces multiples besoins. En outre, la catastrophe est survenue à la période d’inscription et de préparation de la rentrée scolaire 2018-2019. Les parents d’écoliers ont des difficultés à payer les frais de scolarité, ceux-ci étant nécessaire pour le paiement des maitres parents, non pris en charge par l’Etat. La conséquence est que la rentrée scolaire est très réduite dans la zone et seulement environ 10% d’écoliers fréquentent les écoles.

Sur le plan sanitaire, même si les soins sont gratuits pour l’ensemble des habitants, on note après le sinistre la faible protection des enfants et adultes contre le paludisme.
A l’issue de l’évaluation rapide RRM, une première réponse AME-Abris a été apporté par l’équipe RRM en faveur de 2245 ménages dont chacun a reçu 1 bâche, 2 moustiquaires et 1 kit cuisine, en deux phases de distribution.

Malgré cette intervention, la situation des sinistrés n’a pas changé sur le plan de l’accès à autres services. En collaboration avec l’expert Unicef en matière de transfert monétaire, il a été décidé d’explorer différentes la possibilité d’intervention en transfert monétaire, afin de permettre à ces ménages de répondre plus efficacement à leurs besoins multisectoriels.

Une étude de faisabilité a donc été réalisée et a mené aux résultats principaux suivants :
En considérant les variables suivantes :

  • les vulnérabilités des populations affectées

  • la préférence de bénéficiaires pour les approches monétaires

  • la large capacité d’absorption en cash du marché de Kabo

  • les témoignages de commerçants concernant la vente sur le marché faite par les bénéficiaires des article reçu dans les kits à des prix beaucoup plus bas par rapport à la valeur réelle des biens

  • la disponibilité sur place de liquidités à travers les commerçants locaux pour une intervention monétaire et l’intérêt des commerçants pour cette modalité

  • la possibilité des commerçants locaux de réaliser une distribution en espèces avec les mesures de mitigation de risque nécessaires dans le contexte de Kabo

  • les effets d’augmentation des prix que les articles subissent lorsque les récipiendaires des jetons sont obligés d’utiliser les jetons chez un nombre limité de commerçants.