CAR

République centrafricaine : Zone Est - Bambari Rapport hebdomadaire de la situation no 48 (17 Décembre 2017)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il a été publié par le Sousbureau OCHA Bambari et couvre la période du 11 au 17 décembre. Sur le plan géographique, il couvre les préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Haute Kotto, Mbomou, Haut-Mbomou et Vakaga.

FAITS ESSENTIELS

  • Circuit de ravitaillement du marché local de Bria perturbé par l’insécurité sur et la fuite de population des axes ;

  • Lourdes conséquences humanitaires rapportées à Ippy à la suite des récents affrontements entre groupes armés.

CONTEXTES SECURITAIRE ET HUMANITAIRE

Préfecture de la Haute Kotto

- Impact économique négatif du déplacement forcé des populations autour de Bria, S/P Bria

Las combats de novembre dernier entre les groupes armés sur les axes autour de Bria, notamment Bria – Ippy, Bria – Yalinga, Bria – Ouadda, et Bria – Aigbando, ont conduit à la fuite de la quasi-totalité de la population qui y vivait. La plupart de cette population se trouve désormais sur le site de PK03 dans la ville de Bria. Cette situation affecte considérablement le ravitaillement de la ville de Bria en divers produits de consommation courante. Seul l’axe Bria – Yalinga, reste ouvert jusqu’à 35 Km pour l’instant. Cependant, une équipe humanitaire en mission médicale (clinique mobile) a été refoulée au courant de la semaine par les éléments d’un groupe armé sur ce même axe, lui exigeant un ordre de mission délivré par la hiérarchie de ces derniers au niveau de Bria.

Préfecture de la Ouaka

- Mobilisation d’hommes armés dans une zone de retour potentiel, S/P Kouango

Selon des sources concordantes, un renforcement en hommes ainsi qu’une multiplication des check-points par des éléments présumés d’autodéfense ont été rapportés le 08 et 09 décembre dans les villages Bolo-Ndoro, 41 et 46 Km respectivement au nord de Kouango (axe Kouango-Lihoto). Une mobilisation similaire rapportée dans la zone de Pendé, 45 Km au nord-ouest de Kouango. Les usagers de ces axes/zones, y compris des humanitaires, sont soumis au paiement des certaines taxes par ces hommes. Ce développement serait consécutif à l’incursion d’un groupe adverse sur l’axe Ngadza-Ndoro-Bolo le 04 décembre au cours de laquelle une personne avait été blessée par balle, et une autre faite prisonnière, entrainant ainsi un important mouvement de populations vers la brousse et les villages voisins. Cette situation est susceptible d’affecter négativement le timide retour des populations le long de ces axes.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.