CAR

République centrafricaine : Zone Est - Bambari Rapport hebdomadaire de la situation no 46 (03 Décembre 2017)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il a été publié par le Sousbureau OCHA Bambari et couvre la période du 27 novembre au 03 décembre. Sur le plan géographique, il couvre les préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Haute Kotto, Mbomou, Haut-Mbomou et Vakaga.

FAITS ESSENTIELS

  • Après suspension suite aux menaces des éléments armés, la distribution des vivres aux PDIs à Bria a repris cette semaine

  • Tentatives croissantes d’un groupe armé de régenter, sans partage, la ville de Kouango.

CONTEXTES SECURITAIRE ET HUMANITAIRE

Préfecture de la Haute Kotto

  • Poursuite des combats sur l’axe Bria - Ippy entre groupes armés, S/P Bria Nouveau clash entre groupes armés le 28 Novembre entre PK07 et PK18 sur l’axe Bria-Ippy. Plusieurs maisons auraient été incendiées alors que le centre de santé communautaire de Ngoubi, situé au 18 Km, aurait été vandalisé lors de ces accrochages entre hommes armés, selon des sources locales. Aucun bilan humain n’est disponible pour l’instant. A l’approche du début du juteux trafic des camions commerciaux en provenance du Soudan pour l’achat du café, le contrôle des check points pour la collecte des taxes serait au centre des enjeux de ce nouvel épisode des combats sur cet axe. Malheureusement, les populations civiles en font les frais, au regard du déplacement forcé des habitants de cet axe vers le site du PK03 dans la ville de Bria.

Préfecture de la Basse-Kotto

  • Tentative d’enlèvement des civils par des hommes armés à Dimbi, S/P Gambo.
    Des sources locales rapportent de l’enlèvement de 22 personnes par des hommes armés le 02 Décembre dans les localités périphériques de Dimbi, 17 km à l’ouest de Kembé. En patrouille dans la zone, les éléments de la Force de la MINUSCA auraient réussi à faire libérer les victimes. Le même phénomène touche la localité voisine de Kembé où, selon un décompte effectué par les autorités locales, environ 100 personnes ont été enlevées par des hommes armés dans les périphéries de Kembé au cours des deux à trois derniers mois. Une fois enlevées, le sort des victimes n’est invariablement jamais connu par après. Ce qui est assez inquiétant.

Préfecture du Mbomou

  • Importants dégâts matériels et humains rapportés à Dembia suite aux combats, S/P Rafai Selon certains leaders communautaires qui ont effectué une évaluation globale des conséquences des récents combats à Dembia, 75% des maisons de la localité auraient été incendiées, la quasi-totalité de la population a fui vers Rafaï notamment ; et en termes de bilan humain selon la même source, un total de 66 victimes a été enregistré, 34 parmi les civils et 32 parmi les combattants.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.