CAR

République Centrafricaine: Sous-Préfecture de Mbaïki, Région sanitaire de l’Ombella M’poko, Rapport Préliminaire Réalisé par l’équipe d’évaluation Nutrition RRM-ACF (Du 22/02 au 27/02/2020)

Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

**INTRODUCTION ET CONTEXTE***

La commune de Pissa est l’une des huit (08) communes formant la sous-préfecture de Mbaïki dans la région sanitaire de l’Ombella M’Poko. Située à 70 km de Bangui, avec une population de 390921 repartie dans 53 villages. La commune de Pissa est reliée au reste du pays par 2 axes et deux pistes :
- Axe Pissa- Kapou 1 sur la route de Bangui
- Axe Pissa-Sabé sur la route de Mbaïki.
- Piste Pissa-Kalongoué
- Piste Pissa –Centra palme.

Les principaux groupes ethniques présents dans la commune sont : les Gbaka, les Mbati les Mandja, les Yakoma, et les Gbaya.

Les principales activités de la commune sont entre autre : la culture vivrière (manioc, courge, arachide, maïs, taro, banane plantain), l’élevage de petit bétail (caprins, porcs, volaille), et la pèche.
Il est à noter que dans un passé récent, la commune de Pissa abritait une société d’exploitation de palme « Centra Palme » (centrafricaine de palmier), qui donnait de travail à la population de la commune. Cette société a dû fermer pour mauvaise gestion financière en Décembre 2019. La majorité des jeunes de la localité ne se sont pas intéressés à la production agricole. Les équipes ont relevé des pratiques inadaptées de soins des nourrissons et jeunes enfants au sein de la population (sevrage brutale, pratiques inadéquates de l’allaitement maternel en fonction de l’âge des enfants).

La commune compte sept (07) formations sanitaires dont un poste de santé. Aucune des structures sanitaires de la commune ne dispose de service de prise en charge des enfants souffrants de la malnutrition aigüe. Les cas MAS avec ou sans complications médicales sont référés à Bangui si les parents ont les moyens financiers, ce qui limite un accès à la prise en charge. Les activités des relais communautaires sont presque absentes, car les structures sanitaires ne disposent pas de moyens de motivation pour les appuyer.

On note la présence d’aucune ONG Internationale basée à Pissa. Par contre, il nous a été signalé la présence de l’ONG FAIRMED basée à Bangui qui appuie quelques centres de santé de la commune dans la fourniture de soins aux AKA (Pygmé).