République centrafricaine (RCA): Mise à jour de la réponse humanitaire à Birao, préfecture de la Vakaga (11 septembre 2019)

Du 1 au 2 septembre, des affrontements entre deux groupes armés ont eu lieu à Birao, dans le nord-est de la République centrafricaine (RCA).

Le bilan fait état de 24 morts rapportés selon la MINUSCA et 19 personnes blessées selon des sources hospitalières. Le marché ainsi qu’un grand nombre de maisons ont été brulées ; des bases des Organisations NonGouvernementales (ONG) ont été pillées. La situation sécuritaire reste précaire, y compris dans les zones périphériques de la ville de Birao, malgré les efforts d’un comité de médiation qui a été activé afin de calmer les tensions.

Une situation humanitaire alarmante

Selon les partenaires humanitaires sur place, plus de 13 000 personnes ont été déplacées. La majorité (environ 12 000 personnes) ont trouvé refuge autour de la base de la MINUSCA, 500 déplacés se sont regroupés au site d’Elevage et 1 300 déplacés se trouvent en proximité de l’aérodrome (10km de la MINUSCA). Des nouvelles vagues de personnes déplacées continuent à arriver chaque jour depuis les zones périphériques.

Le 3 septembre une première mission humanitaire d’évaluation rapide s’est rendue à Birao sous le leadership de la Coordonnatrice humanitaire pour la RCA, Mme Denise Brown, et avec la participation de représentants des Agences des Nations Unies et des ONG internationales.
Au cours de la première semaine d'intervention, plus de 17 MT de biens non alimentaires, de biscuits énergétiques, d'équipement eau, hygiène et assainissement (EHA), de médicaments et d'équipements médicaux ont été envoyés à Birao et une trentaine d’agents humanitaires ont été déployés. Les distributions de biscuits à haute énergie et de biens non-alimentaires (NFI) ont déjà eu lieu et un système de distribution d'eau a été installé pour favoriser l'approvisionnement en eau pour les nouveaux déplacés.

Des soins médicaux sont disponibles pour la population affectée et environ 100 consultations ont lieu par jour.

En plus du déploiement d’un équipe ACTED/ Mécanisme de Réponse Rapide (UNICEF RRM), il y a également la présence du personnel humanitaire de UNHAS, IMC, Triangle, PAM, UNICEF, HCR, UNFPA et OCHA. L’ONG locale ODESCA et la Croix Rouge Centrafricaine sont également présentes et engagées dans la réponse.

La réponse d’urgence se poursuit et les clusters travaillent également sur une planification de réponse pour les prochains trois mois, car le déplacement risque de continuer, suite à l’impact de la crise et aux difficultés d’accès étant les routes de ravitaillement bloquées pendant la saison de pluies.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.