CAR

République centrafricaine (RCA) - Flash Info #15: Situation Suite aux Inondations dans la ville de Bangui - Quartier Modoua, Septembre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

SYNTHESE

Suite aux pluies importantes dans certains quartiers de la ville de Bangui le 11septembre2021, l’Organisation Internationale pour les Migrations(OIM) a collecté des données sur les possibles inondations, pertes matérielles et mouvements de population auprès de son réseau d’informateurs clés(chefs de quartier, ménages sinistrés, leaders communautaires). La matrice de suivi des déplacements (En anglais, Displacemement Tracking Matrix, DTM) a relevé à travers ses évaluations que les pluies saisonnières et les inondations sont des facteurs importants de déplacement de populations en République centrafricaine (RCA).

Il est ressorti de cette collecte d’informations que le quartier de Modoua (situé dans le 6ème arrondissement de Bangui) a été affecté par des inondations suite aux pluies du 11 septembre. Au total, 13 ménages ont été affectés (soit 80 individus). Les abris de ces ménages ont été partiellement inondés (9 ménages) ou totalement inondés (4 ménages). La plupart des ménages sinistrés (9 sur 13) ont été hébergés gratuitement par des familles hôtes tandis que 4 ménages se sont installés dans des abris d‘urgence/de fortune. La totalité des ménages sinistrés ont perdu des articles suite aux inondations, notamment des articles ménagers, de la documentation légale (pièce d’identité) et du matériel scolaire. En outre, aucun centre public (école, centre de santé, espace communautaire) n’a été affecté par les inondations dans ce quartier.

Les informateurs clés ont rapporté que les besoins prioritaires de la majorité des ménages sinistrés sont par ordre d’importance la nourriture (1), les articles non alimentaires (2) etla santé (3).

De même, les articles non alimentaire prioritaires pour ces ménages sont respectivement les couvertures et draps(1), les supports de couchage (2) et les moustiquaires(3). En effet, les eaux stagnantes pourrait favoriser la prolifération de moustiques et de maladies.