CAR

République centrafricaine (RCA) : Analyse IPC de l’Insécurité Alimentaire Aigüe Mise à Jour de L'Analyse de Avril - Août 2021, Publié en Mai 2021

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

VUE D’ENSEMBLE

La mise à jour de l’analyse IPC réalisée en mars 2021 indique que, pour la période d’avril – août 2021, 2,29 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire de Crise ou d’Urgence (Phase 3 et 4 de l’IPC), soit presque la moitie de la population couverte par l’analyse.

La securite alimentaire s’est deterioree par rapport a la projection mai-août 2021. Partant de l’analyse faite en septembre 2020, il était projeté une détérioration de la situation alimentaire entre septembre - avril 2021 et mai - août 2021, due à une dégradation de la situation sécuritaire sur l’ensemble du pays entre octobre 2020 et janvier 2021. La projection initiale réalisée pour la période mai – août 2021 ne prenait également pas en compte l’assistance alimentaire. Toutefois les organisations humanitaires ont mis en œuvre une assistance significative en réponse à la crise qui a permis de prévenir une dégradation encore plus importante de la situation.

Cette mise à jour indique donc une situation plus critique, car celle-ci inclut une assistance alimentaire au même niveau que celle qui a permis d’atténuer la classification dans certaines zones analysées.

Pour cette période, les financements humanitaires ne sont toutefois pas encore complètement mobilisés pour garantir une réponse alimentaire satisfaisante qui prend en compte l’augmentation significative des besoins. Ainsi, la réponse alimentaire pourrait être confrontée aux limitations financières, ainsi qu’aux contraintes logistiques liées à la dégradation des infrastructures en saison pluvieuse, impactant la régularité de l’assistance.

Dans les zones plus ou moins stables sur le plan sécuritaire, l’assistance alimentaire immédiate aux plus vulnérables ainsi que l’appui au maintien et à la restauration des moyens de subsistance sera nécessaire, afin de renforcer la capacité des ménages à mieux se préparer pour la prochaine saison culturale, et garantir ainsi des perspectives positives des récoltes. Ceci permettra une meilleure disponibilité alimentaire et contribuera à limiter la hausse des prix des denrées alimentaires au niveau national.