CAR

République centrafricaine: Rapport sur l’accès humanitaire (Du 1 au 31 octobre 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La période considérée a été marquée par :

  • Une mission d’évaluation de l’accès sur l’axe Bocaranga-Koui

  • Une hausse des incidents sécuritaires à Batangafo - où l’opposition de deux factions du même groupe armé a engendré des graves entraves d’accès – en ville et sur les axes

  • Rencontre à Bria entre une délégation d’organisations humanitaires et le leader d’un groupe armé pour plaidoyer sur l’accès humanitaire dans la région

  • Le camion qui encombrait le pont sur l’axe Bouca-Batangafo a été dégagé mais le pont nécessite d’une réhabilitation

  • Multiplication des tracasseries et demandes de paiement de taxes illégales en Basse-Kotto

Zone ouest

Préfecture de la Nana-Mambéré et de l’Ouham Pende

• Le 2 octobre, les mouvements sur l’axe Bocaranga-Bohong-Bouar ont repris après la vérification de la part de la MINUSCA qu’il n’y avait pas de menaces d’explosifs dans les environs du village Makounzi-Wali. La circulation sur cet axe avait été suspendue depuis le 28 septembre.

• Le 12 octobre, OCHA et des partenaires humanitaires ont mené une mission d’évaluation de l’accès humanitaire sur l’axe Bocaranga-Koui, après la suspension temporaire des activités humanitaires dans la zone en juillet à cause des opérations militaires conjointes FACA/MINUSCA. La mission a remarqué que la situation actuelle est relativement calme et marquée par une dynamique de retour des déplacés dans leurs villages d’origine avec le renforcement des patrouilles de la MINUSCA sur les axes. Certains tronçons de l’axe Bocaranga-Makounziwali-Yadé-Koui sont dégradés à cause des pluies mais les véhicules légers et les camions légers circulent normalement. L’axe Bocaranga-Makounziwali-Yadé-Koui-centre est couvert par le réseau téléphonique GSM avec des défaillances à certains endroits. Les opérateurs Moov et Télécel couvrent de manière plus ou moins fiable la ville de Bocaranga jusqu’au village Bonkongo (10 km au sud en direction de Bouar). Moov assure une couverture limitée au village Makounziwali. Dans la ville de Koui, Télécel et Orange disposent d’antennes-relais et assurent une couverture plus ou moins fiable ainsi que les réseaux GSM du Cameroun par endroits.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.