CAR

République centrafricaine : Rapport de situation 2 septembre 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • La situation humanitaire en Centrafrique demeure préoccupante, dans un contexte marqué par la lutte contre la COVID-19.
  • Le Fonds humanitaire pour la RCA a alloué des fonds permettant aux humanitaires de disposer d’un hélicoptère pour l’acheminement de l’aide dans les zones difficiles d’accès.
  • La mobilisation des humanitaies n'a pas faibli face aux multiples besoins de la population à Batangafo.
  • Plus de 1,2 million de personnes ont reçu une assistance humanitaire d'urgence au cours des six premiers mois de l'année.

Faire face à la COVID-19 dans l'une des plus graves crises humanitaires

Premier cas: 14 mars 2020

Nombre de cas: 4 772 (au 13 septembre 2020)

Nombre de décès: 62

Régions concernées: Les sept régions sanitaires du pays ont enregistré des cas. L'épicentre de la pandémie est la capitale Bangui, où vit, selon les estimations, 17% de la population (948 000 personnes).

Transmission: Le Ministère de la santé et de la population indique que le virus se propage principalement par transmission communautaire. Seul un décès sur cinq survient dans les hôpitaux, les autres au sein de la communauté. Compte tenu des capacités limitées en matière de tests, depuis juillet 2020 la stratégie de diagnostic du gouvernement limite les tests aux cas suspects et aux personnes à risque. Ainsi, la baisse observée des nouveaux cas confirmés devrait être interprétée avec prudence. À titre d'exemple, 31,576 personnes ont été testées au 13 septembre 2020 soit un taux de cas positifs de 15%, ce qui est relativement élevé par rapport à d’autres pays. Près des trois quarts des cas positifs sont des hommes.

Ecoles: Les écoles ont commencé à rouvrir progressivement à la mi-juillet après avoir été fermées le 27 mars. Les cours pour les classes terminales se sont poursuivis en juillet et en août, tandis que toutes les autres classes reprennent en septembre à la rentrée scolaire 2020-2021. Selon l’UNESCO, on estime que 976 622 enfants centrafricains sont touchés par la fermeture des écoles. Il est à craindre que certains d'entre eux n’y retourneront jamais, ajoutant des difficultés supplémentaires au secteur de l'éducation déjà affaibli notamment par le manque d'enseignants qualifiés et d'infrastructures scolaires. En outre, des analyses effectuées à Bangui montrent une augmentation des violences sexuelles contre les enfants pendant la fermeture des écoles.

Frontières: L'aéroport de Bangui a repris les vols commerciaux le 13 juillet après sa fermeture fin mars. Les staff des organisations internationales et non gouvernementales ainsi que les diplomates arrivant par vols internationaux sont soumis à une quarantaine de 14 jours. Les frontières terrestres sont ouvertes et l'approvisionnement en marchandises arrivant principalement du Cameroun voisin est assuré, malgré des délais longs rapportés.

Mesures de confinement: Le gouvernement a imposé la fermeture des bars et des boîtes de nuit, limité le nombre de personnes pour des rassemblements et imposé le port obligatoire de masques dans les espaces publics. Cependant, le pays est confronté à d'importants défis pour renforcer ces mesures dans la capitale Bangui, ainsi que dans les préfectures. Les lieux de culte ont rouvert après une fermeture temporaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.