République Centrafricaine : Région : Zone Est - Bambari Rapport hebdomadaire de la situation no 31 (22 Juillet 2018)

FAITS ESSENTIELS

  • Regain de tensions à Pombolo suite aux affrontements entre les groupes armés rivaux, Sous-Préfecture de Gambo

  • Renforcement des réponses en nutrition par ACF à Alindao,
    Sous-Préfecture de Alindao.

  • Lacunes relevées lors des missions de suivi des activités WASH effectuées par l’UNICEF à Bakala et à Ippy.

CONTEXTES SECURITAIRE ET HUMANITAIRE

Préfecture de la Ouaka.

  • Echanges de tirs entre groupes armés aux environs de Lioto De violents accrochages ont opposé, le 20 juillet, deux groupes armés rivaux à Lioto situé à 68 km à l’ouest sur l’axe Kouango-Grimari. Les circonstances et le bilan de ces affrontements sont imprécis. Toutefois, il est fait mention de plusieurs combattants qui seraient portés disparus lors de ces échanges de tirs. Ces affrontements ont entrainé comme implications humanitaires l’interruption brutale de la clinique mobile de Caritas du 20 juillet à Lioto, une fuite massive des habitants vers les villages environnants, la limitation de l’accès et la libre circulation de biens et personnes.

  • Exécution sommaire de 03 personnes à Goussiéma par les éléments d’un groupe armé 03 personnes exécutées le 15 juillet à Goussiéma pour des raisons encore imprécises par les hommes armés. Cet incident fait suite à un autre cas d’exécution sommaire le 24 juin dans cette même localité par ce même groupe armé. Des cas de violations flagrantes des droits humains ont été rapportés par des sources locales dans cette partie de la sous-préfecture allant des cas de tueries, d’enlèvement, de braquages, de pillages, d’extorsion de fonds et de d’imposition des taxes et fortes amendes. Ces faits limitent l’accès humanitaire et la libre circulation des personnes et des biens dans ces zones.

  • Grogne du collectif des commerçants de Kouango contre le passage des percepteurs d’impôts du groupe armé contrôlant la ville de Kouango Vive tension entre collectif des commerçants et le groupe armé à Kouango ville suite au passage en début de semaine des percepteurs d’impôts du groupe armé précité. A l'origine, une augmentation des taxes payées plusieurs fois l'année, le dernier passage des percepteurs remonte à janvier 2018.

Préfecture de Mbomou

  • Regain de tensions à Pombolo suite aux affrontements entre les groupes armés rivaux, Sous-Préfecture de Gambo Alors que le village Pombolo était en train de retrouver son climat d’antan après les épisodes conflictuels qui s’étaient produits le 18 octobre 2017, le village Pombolo situé à environ 30 km de Gambo a été encore attaqué le 17 juillet par des hommes armés venant de Gambo et de Kembé. La riposte des forces de la MINUSCA a pu endiguer le frémissement de cet embrasement en vue de la protection de la population civile.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.