CAR

République Centrafricaine : Région Zone Est - Bambari - Rapport hebdomadaire de situation no 26 (17 juin 2018)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il a été publié par le Sousbureau OCHA Bambari et couvre la période du 11 au 17 juin. Sur le plan géographique, il couvre les préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Haute Kotto, Mbomou, Haut-Mbomou et Vakaga.

FAITS ESSENTIELS

  • Evaluation conjointe rapide de la situation humanitaire sur certains sites des déplacés à Bambari à la suite des multiples déplacements pendulaires dans la ville depuis mi-Mai 2018 ;

  • Incursion d’hommes armés sur le site de déplacés à Ippy, faisant un mort parmi les déplacés ;

  • Désengagement de l’ONGI IMC de certains services clés de l’hôpital régional de Bria ;

  • Lancement officiel de la foire aux semences de Concern Worldwide dans la sous-préfecture de Kouango.

CONTEXTES SECURITAIRE ET HUMANITAIRE

Préfecture de la Haute Kotto

  • Tension entre la MINUSCA et un GA sur le site des déplacés du PK03 dans la ville de Bria, S/P de Bria Cinq mois après le démantèlement des bases d’un Groupe Armé (GA) sur le site de déplacés du PK03 et de l’arrestation de certains de leurs leaders clés, rien ne semble avoir vraiment changé. Le GA s’est visiblement vite réorganisé et a poursuivi ses exactions contre les déplacés sur ledit site. La MINUSCA n’entend pas visiblement laisser la situation se dégrader davantage. Le 11 juin, un face à face tendu, mais sans déboucher sur un affrontement, a eu lieu entre les casques bleus et ce GA sur le site du PK03. Cet incident a créé de la panique parmi les déplacés sur le site et a occasionné une suspension momentanée des activités humanitaires qui s’y déroulent.

  • Environ 1 000 ex-combattants assistés par la MINUSCA/DDR dans la ville de Bria, S/P de Bria La section DDR de la MINUSCA a, à travers son partenaire UNOPS, achevé la phase de formation théorique et pratique au profit de 1 000 bénéficiaires, dont 443 femmes, dans le cadre du projet de Réduction des Violences Communautaires (CVR) à Bria. La formation portait sur 14 filières (mécanique, maçonnerie, menuiserie, boulangerie, comptabilité, gestion associative, éducation civique etc.). Débutées en Mars 2018, les sessions de formation se sont achevées sur la présentation d’un projet professionnel individuel ou collectif d’ex-combattants qui bénéficieront d’un accompagnement technique des équipes spécialisées sur le terrain. .

Préfecture de la Ouaka

  • Accalmie relative après une succession d’accrochages armés dans la ville de Bambari, S/P Bambari Après une succession d’accrochages armés impliquant les GA, les Forces de Sécurité Intérieures (FSI), les Forces Armées Centrafricaines (FACA), et les casques bleus onusiens en interposition au cours de 4 dernières semaines, une accalmie relative se constate dans la ville de Bambari. Le dernier accrochage remonte au 10 juin 2018. Des dégâts matériels et des pertes en vies humaines ont été énormes parmi la population civile et dans les rangs des protagonistes. La reprise des hostilités entre les protagonistes susmentionnés est encore redoutée au sein de la population dont une bonne partie s‘est déplacée pour s’abriter dans d’autres lieux de la ville perçus comme étant sûrs. Cette situation concerne également les déplacés qui étaient sur certains des 09 sites officiels de la ville de Bambari. Par conséquent, plusieurs lieux de regroupement de la population déplacée ont vu le jour, surtout à la rive droite de la rivière Ouaka qui traverse la ville de Bambari.

  • Incursion d’un homme armé sur le site des déplacés de l’église catholique à Ippy, S/P Ippy.
    Plusieurs sources, y compris locales, ont rapporté l’incursion, dans la nuit du 13 au 14 juin, d’un homme armé sur le site de déplacés de l’église catholique à Ippy, 111 Km au Nord-Est de Bambari, faisant un mort et trois blessés. Ces derniers ont été référés au centre de santé local pour leur prise en charge médicale. La fusillade sur ce site de déplacés a provoqué la panique et la fuite d’une partie des déplacés (chiffre non encore disponible) vers la brousse.
    La localité de Ippy est contrôlée par un GA qui y tient des check points aussi bien à l’entrée de la ville qu’autour du site des déplacés. Les acteurs humanitaires intervenant à Ippy sont tous basés à Bambari. La précarité de la situation sécuritaire à Bambari et sur les axes alentour ne favorise pas un suivi rapproché de la situation non seulement à Ippy mais aussi dans les localités à problème humanitaire aigu le long de l’axe, notamment Tagbara et Seko, respectivement 60 et 70 Km au Nord-Est de Bambari sur l’axe Ippy.

Préfecture du Haut Mbomou

  • Kidnapping des civils par les éléments de la LRA à 3 Km de la ville de Obo, S/P de Obo.
    Le 14 juin, des éléments de la LRA ont fait irruption dans une localité située à environ 3 Km de la ville de Obo d’où ils auraient kidnappé 8 personnes. Il n’y a pas de détails pour l’instant sur l’âge et le sexe des victimes qui restent toujours entre les mains de leurs ravisseurs. Cependant, il est rapporté la réapparition à Obo d’un garço
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.