République centrafricaine : Région Centre Sous-bureau de Kaga Bandoro Rapport hebdomadaire de situation no 22 (4 au 10 Juin 2018)

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il a été publié par le sous-bureau OCHA Kaga Bandoro. Sur le plan géographique, il couvre les préfectures de la Kémo, de l’Ouham, de Nana Gribizi et de BaminguiBangoran.

FAITS SAILLANTS

• Persistance de l’instabilité sécuritaire sur les axes impactant les activités humanitaires à Kaga Bandoro : enregistrement de 2 cas de braquage sur un acteur humanitaire.

• 263 ménages appuyés en kit NFI dans le cadre des opérations d’appui au retour à Kaga Bandoro

• Distribution des kits de construction de maison aux 220 ménages retournés dans les quartiers de Batangafo.

• Lancement des travaux de réhabilitation de la station de pompage et mise en place de réseau de distribution d’eau sur les sites de Batangafo et dans les quartiers de retour.

CONTEXTE

Préfecture Nana Gribizi • Vulnérabilité des acteurs humanitaires face à l’insécurité croissante En dépit d’une accalmie enregistrée dans la ville de Kaga Bandoro suite aux différents efforts consentis par les acteurs humanitaires et leaders communautaires, l’instabilité sécuritaire persiste sur les axes, compromettant la reprise des activés humanitaires. Au cours de la semaine en revue, plusieurs cas de braquages sur les civils ont été rapportés dont deux cas sur des acteurs humanitaires.

Ainsi, le 8/06/2018, une équipe humanitaire a été victime de braquage au niveau du village Bissingalé situé à 7km de Kaga Bandoro de son retour de terrain après seulement quelques jours de reprise d’activités.

En fin de la journée du 09 juin, de retour de Mbrès, au niveau du village de Kanga, un convoi humanitaire a été stoppé par des hommes armés qui ont dépouillé les occupant de leurs effets personnels. Aucun dégât humain n’a été déploré.

Les FOSA ont été la cible des malfrats. Ainsi, les responsables des FOSA de Patcho et Ndomété ont été respectivement braqués le 28 mai 2018 à Zando (18km sur axe Ouandago) et 5 juin 2018 à Ndowara (7km axe Ndomété) ainsi que 4 agents des réseaux communautaires à Boubou 2 (7km sur axe Grévaï). Des biens matériels et intrants nutritionnels ont été emportés au cours desdits braquages.
Une action commune de plaidoyer est entreprise par la communauté humanitaire auprès de la force MINUSCA pour renforcer les mesures sécuritaires enfin de facilité l’accès et la libre circulation.

• Implications humanitaires de l’instabilité sécuritaire

Contrairement à la semaine précédente, l’accalmie observée a permis la reprise timide des activités et la libre circulation dans la ville de Kaga Bandoro. Toutefois, seulement deux acteurs poursuivent leurs activités sur les axes dont l’un n’a repris que cette semaine en revu. Le plaidoyer est renforcé pour une prise des mesures adaptées afin de minimiser les risques de braquage sur les acteurs et convois humanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.