CAR

République centrafricaine mVAM Bulletin # 17 : Février 2020

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Les prix du manioc, denrée de base essentielle à l’alimentation des ménages, continuent leur hausse suite à la baisse des récoltes

Points saillants :

Au niveau national, les prix du manioc et du maïs connaissent une hausse respective de 20 et 16 pour cent en février 2020 comparé à décembre 2019. Dans la localité de Bria les prix du riz, du maïs et du manioc ont augmenté respectivement de 400, 83 et 17 pour cent en raison de la détérioration du climat sécuritaire. Cependant, au niveau national pour la même période les prix du haricot et de la viande de bœuf enregistrent une baisse respective de 6 et 3 pour cent. Par ailleurs, la hausse du prix du manioc est de 36 pour cent comparé à la même période que l’année dernière.

Les hausses enregistrées sur les prix du manioc et du maïs sont à l’origine d’une augmentation de 3 pour cent du coût du panier alimentaire par rapport à décembre 2019.

Avec l’approche de la soudure l’offre de produits céréaliers continue d’enregistrer une baisse saisonnière selon les informateurs clés enquêtés. Les marchés de Bria, Obo, Zémio, Kaga-Bandoro, Bouar, Bangassou et Ndélé sont les plus affectés. L’insécurité, le manque de moyens de transport, la dégradation des routes et les taxes illégales imposées par les groupes armés perturbent non seulement la disponibilité des produits, le fonctionnement des marchés mais également les prix des denrées alimentaires de base.