CAR

République centrafricaine : Mise à jour du suivi à distance - février 2020

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Une période pré-soudure marqué par une hausse atypique des prix des denrées de base

Messages clés

  • La phase de Crise (phase 3 de l'IPC) persiste dans les zones touchées par le conflit, où les stocks alimentaires des ménages devraient s’épuiser tôt, le fonctionnement du marché reste compromis et les activités génératrices de revenus sont souvent perturbées par le conflit. La saison de soudure devrait commencer début mars.

  • La situation de sécurité reste très préoccupante, avec un regain de conflit entre groupes armés et des conflits intercommunautaires attendues pendant le reste de la saison sèche. Bien qu'une partie de la population précédemment déplacée par les inondations soit rentrée chez elle, de nouveaux cas de déplacés internes se sont produits en janvier et février en raison du conflit à Vakaga et en Haute-Kotto. Par ailleurs, il y a nombreux rapports font état les destructions de champs liés aux mouvements des transhumants pendant la saison sèche.

  • Au mois de février, les prix des denrées de base sont 30 à 50 pour cent élevés par rapport février 2019 dans la plupart des marchés de référence clés, ce qui continuent de limiter le pouvoir d'achat des ménages pauvres. Les principaux facteurs sont les pertes localisées de production agricole, les perturbations régulières des flux d’approvisionnement alimentaire et du fonctionnement du marché, et la taxation illégale. La situation est aggravée par une maladie du manioc originaire de la préfecture de Kemo et des incendies pendant la saison sèche qui ont détruit des habitations et des greniers.