CAR

République centrafricaine : Mise à jour du suivi à distance - Décembre 2019

Attachments

Les inondations et le regain de la violence aggravent le mauvais accès à la nourriture

MESSAGES CLÉS

• Les inondations, une augmentation relative de la violence contre les civils depuis septembre 2019 et les tensions le long des couloirs de transhumance ont affecté négativement les revenus des ménages et l'accès à la nourriture fin 2019. La phase Crise (Phase 3 de l'IPC) sont attendus dans les zones touchées par les conflits, où la production agricole est faible et les prix alimentaires élevés sont élevés.

• Bien que la production agricole nationale soit supérieure à la moyenne quinquennale, le conflit continue de perturber l'accès aux marchés et plusieurs marchés sont inaccessibles en raison des inondations. Les fortes précipitations à la fin de la saison ont aussi affecté le séchage et le stockage des cultures pendant la récolte principale. L'approvisionnement du marché en aliments de base est inférieur à la normale dans les zones touchées par les inondations et les zones touchées par les conflits.
Les prix des denrées de base sont plus élevés que l'an dernier sur plusieurs marchés de référence clés.

• Les prix des aliments de base devraient rester supérieurs à la moyenne tout au long de la période de projection. Les prix des denrées alimentaires continueront probablement d'augmenter en 2020, car les stocks alimentaires des ménages sont épuisés et la saison de soudure commence, en particulier si les tensions augmentent avant les élections de 2020/21 et provoquent des perturbations des flux commerciaux. Sans amélioration de l'accès humanitaire et de la fourniture de l'aide alimentaire, les populations préoccupantes - y compris les personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDIs), les ménages pauvres dans les zones à forte présence de PDI et les ménages qui ont perdu des récoltes et des biens pendant les inondations de 2019 - seront confrontés à une augmentation de la consommation alimentaire déficits indiquant une Crise (Phase 3 de l'IPC) ou pire.