CAR

République Centrafricaine : Mise à jour du suivi à distance - août 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La reprise des exactions des groupes armés menace les productions agricoles

MESSAGES CLÉS

• Depuis la mi-juillet, malgré le plus grand nombre de guérisons que de nouveaux cas, la pandémie de COVID-19 reste une préoccupation compte tenu du nombre toujours élevé de cas actifs à travers le pays. La réouverture des écoles et les mobilisations communautaires pour les prochaines élections pourraient favoriser la propagation de la maladie dans un contexte où les mesures de restriction ne sont généralement pas suivies.

• Malgré le début de la première récolte, les prix des denrées alimentaires de base restent atypiquement élevés par rapport à la même période l'an dernier. Outre les facteurs saisonniers tels que la hausse des coûts de transport, l'offre du marché est faible et les abus des groupes rebelles dans le nord-ouest et le sud-est ou les conflits de transhumance perturbent le fonctionnement du marché. Le comportement spéculatif des commerçants et de certains producteurs alimente également cette hausse des prix.

• Malgré les pluies favorables dans tout le pays, l'activité agricole est perturbée suite à la reprise des mouvements armés dans le nord-ouest et le sud-est et à l'augmentation de la destruction des champs par les éleveurs transhumants. Cela entraînera probablement de fortes réductions de la récolte. Avec des niveaux de prix élevés et un accès limité à leurs propres aliments, les ménages pauvres de ces zones seront exposés à la crise d'insécurité alimentaire aiguë (Phase 3 de l'IPC) jusqu'en janvier.