République centrafricaine : L’actualité humanitaire en bref (du 30 septembre au 6 octobre 2018)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 09 Oct 2018

L’actualité humanitaire en République centrafricaine (RCA) reste marquée par la persistance des déplacements forcés de population et par la poursuite des actes de violences contre les humanitaires dans plusieurs préfectures. Les acteurs humanitaires poursuivent l’assistance multisectorielle en faveur des personnes affectées, notamment la réponse à l’épidémie d’hépatite E.

Violence contre un humanitaire

Préfecture de l’Ouham Péndé

Un agent d’une organisation humanitaire a été victime le 29 septembre d’un vol entre les villages de Boria et de Boguila-Kette, à 60 km à l'est de Paoua. Ses effets personnels ainsi que d’autres objets ont été emportés par ses agresseurs. Les autorités de Paoua ont interdit aux conducteurs de moto de circuler après 22 heures dans la ville pour limiter les incidents de sécurité.

Epidémie d’Hépatite E

Préfecture de l’Ouham Péndé

Cinq nouveaux cas suspects d’hépatite E ont été enregistrés par une équipe de surveillance épidémiologique à Bocaranga. Si les analyses sont confirmées, ces nouveaux cas porteraient le nombre des personnes affectées à 34 victimes et un décès. En termes de réponse, 9 puits traditionnels ont été désinfectés et chlorés. Des séances d’information et de sensibilisation sont organisées dans les quartiers touchés. 192 ménages affectés ont reçu des produits de désinfection.

Assistance humanitaire aux victimes de VBG Préfectures de Mambéré Kadei et de Nana Mambéré Au mois de septembre, 75 cas de violences basées sur le genre (VBG) ont été enregistrés par des acteurs humanitaires dans les préfectures de Mambéré Kadei et de Nana Mambéré. Les survivantes ont bénéficié d’une prise en charge psychologique. 11 cas ont été référenciés dont 4 à l’hôpital, 6 ont sollicité un accompagnement judiciaire et un autre cas a nécessité un appui juridique.

Braquage d’une organisation humanitaire

Préfecture de l’Ouham

Deux hommes armés ont fait irruption dans la base d’une organisation humanitaire le 6 octobre à Bossangoa. Trois motos ont été emportées. Il s’agit du deuxième braquage contre les acteurs humanitaires dans cette ville depuis le début de l’année. Le premier cas s’était produit le 24 août.

Campagne de vaccination

Préfecture de l’Ouham

Du 30 septembre au 2 octobre 2018, le ministère de la Santé publique en collaboration avec l’UNICEF et l’OMS a organisé une campagne de vaccination contre la poliomyélite en faveur des enfants de 0 à 59 mois. 25 791 enfants ont été vaccinés dont 10 564 dans la souspréfecture de Kabo et 15 227 dans celle de Batangafo. Cas suspects de coqueluche Préfecture de la Vakaga Dix cas suspects de coqueluche en provenance de villages situés dans l’aire de santé de Birao à une dizaine de kilomètres au sud-est ont été enregistrés depuis le 2 octobre. Des prélèvements ont été transmis à l’Institut Pasteur de Bangui pour des examens. Dans l’attente, les cas ont été mis sous traitement antibiotique. Une campagne de vaccination multi antigène ciblant 800 enfants de 0 à 5 ans est en cours de préparation par le district sanitaire et ses partenaires.

Déplacement préventif de la population

Préfecture de la Basse

Kotto Un affrontement entre groupe armé a suscité le déplacement préventif de la population de Kongbo, à 40 km au Sud d’Alindao. Des dégâts ont été rapportés tandis qu’un nombre inconnu de personnes est retranchée en brousse.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.