CAR

République centrafricaine : L’actualité humanitaire en bref (1er au 7 juillet 2019)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

L’actualité humanitaire en République centrafricaine (RCA) reste dominée par la persistance de violences qui entrainent des déplacements forcés de la population.

Entre le 1 er et le 6 juillet, plusieurs cas de braquage contre les acteurs humanitaires, ont été rapportés à Kaga Bandoro et à Batangafo au nord du pays. La communauté humanitaire continue d’apporter une assistance multiforme aux personnes vulnérables, y compris dans les zones de retours.

Persistance de violences Préfecture de l’Ouham

Le 5 juillet 2019, un travailleur humanitaire a été braqué à son domicile à Batangafo. Ses effets personnels et de l’argent ont été emportés. La nuit du 1er au 2 juillet, des personnes non identifiées ont cambriolé l’un des centres d’écoute et de prise en charge psychosociale des cas de violences basées sur le genre tenue par un acteur humanitaire. Du matériel a été emporté. Du 29 juin au 4 juillet, 14 incidents de protection contre les civils ont été rapportés.

Mouvement de la population Préfecture de l’Ouham Péndé

Le 1er juillet 2019, des mouvements préventifs d’environ 500 personnes ont été rapportés dans trois villages (entre 32 km et 50 km sur l’axe Bocaranga – Poua). Ce déplacement est lié à la peur de représailles. Le supposé vol d’un bœuf entrainant un décès, au village Koum-Bam (38 km de Bocaranga), serait à l’origine de cet incident.
Suite à une médiation des autorités locales la situation serait revenue au calme et un retour progressif de la population aurait été observé le 3 juillet.

Assistance aux retournés Préfecture de l’Ouham Péndé

Du 1er au 6 juillet, des acteurs humanitaires ont distribué 230 kits de biens non alimentaires, composés de couverture, natte, sceau, et quatre morceaux de savons, aux retournés spontanés du village Loura (43 km de Bocaranga). Ces bénéficiaires avaient fui les conflits successifs de 2017-2018 et se sont réfugiés à Bocaranga - centre.

Appui en eau potable Préfecture de la Nana Mambéré

Des acteurs humanitaires ont réhabilité cinq forages dont deux au Croisement Koundé (175 km de Bouar), deux à Koundé (145 km à l’ouest de Bouar), et un à Zoukombo (135 km à l’ouest de Bouar). Un acteur humanitaire a procédé à la constitution et à la formation de quatre comités de gestion des points d’eau à Zoukombo, Déba,
Croisement Koundé et Koundé. Les 7 035 bénéficiaires ont été sensibilisés sur les bonnes pratiques d’hygiène.

Reprise des activités humanitaires Préfecture de l’Ouham

Bien que la violence persiste, les acteurs humanitaires ont repris les activités à Batangafo, après une semaine de suspension intervenue le 26 juin 2019, suite à des multiples cas de braquage perpétrés contre les acteurs humanitaires. En réponse, les autorités locales et les leaders communautaires ont intensifié la sensibilisation, ciblant la communauté et des groupes armés, afin de réduire cette tendance.

Incidents contre les humanitaires Préfecture de la Nana Gribizi

Plusieurs cas de braquage contre les acteurs humanitaires ont été rapportés, la semaine passée, à Kaga Bandoro. Le 5 juillet 2019, une moto d’un acteur humanitaire a été emportée proche du lycée. Le 5 juillet, un agent humanitaire a été braqué à son domicile. Le 1er juillet, un convoi a été braqué (15 km au sud de Kaga-Bandoro). Une partie des produits destinés à la distribution a été emportée.

Malnutrition Préfecture de Mbomou

Au cours du deuxième trimestre de 2019, 593 cas de malnutrition aigüe sévère (MAS) et 730 cas de malnutrition aigüe modérée (MAM) ont été enregistrés, sur 3 919 enfants dépistés, dans deux aires de santé à Ouango.
Le 9 juillet, des acteurs humanitaires ont lancé un SMART nutritionnel dans ledit district sanitaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.