CAR

République centrafricaine : Key Message Update - L’accès humanitaire limité par l’état des routes et le conflit aggrave l’insécurité alimentaire, novembre 2017

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Key Messages

  • Selon la situation à jour en octobre 2017 par OCHA, le conflit en RCA a provoqué le déplacement de plus de 1,1 millions de personnes dont 600 000 déplacés internes, le plus grand nombre depuis août 2014 et une augmentation de 50 % en 2017 seulement. Les nouveaux déplacés, estimés à 200 000 personnes ont été enregistrés entre février et fin octobre 2017 et comprennent des personnes fuyant la violence dans le Haut Mbomou, Mbomou, Ouham Pende, Ouaka et Nana-Grebizi.

  • Environ 700 000 personnes dont des déplacés, des populations à faible revenu et des ménages touchés par le conflit (Haut Mbomou, Mbomou, Basse Kotto, Haute Kotto, Ouaka, Ouham, Ouham Pende, Nana-Grebizi, Vakaga) sont confrontés à l’insécurité alimentaire et devraient rester en Crise (IPC Phase 3) jusqu'au moins mai 2018.

  • La disponibilité de la nourriture et l’accès, mais aussi les moyens de subsistance sont réduits car les récoltes commencées depuis septembre sont inférieures à la moyenne pour la quatrième année consécutive à cause du conflit qui limite les zones disponibles pour les cultures. Ces années successives de mauvaises récoltes provoquent des perturbations des marchés et des activités de moyens d’existence.

  • L’assistance alimentaire est entravée par des pénuries de stocks alimentaires et les contraintes liées au mauvais état des routes qui induit un long délai pour le transport de denrées alimentaires dans le pays. L’assistance a aussi souffert de la réduction des financements par le PAM dont l’aide alimentaire apportée en 2016 a touché 700 000 personnes contre 400 000 personnes en 2017.