République centrafricaine : Aperçu humanitaire (au 12 mars)

Zone Centre

Préfecture de l’Ouham / sous-préfecture de Batangafo / Batangafo

CCCM/NFI/Abris : Le 09 mars 2018, un acteur humanitaire a distribué des kits NFI standards aux 6 personnes victimes de l’incendie du 4 mars 2018 sur le site des PDI de la MINUSCA de Batangafo. Les kits NFI sont composés de natte, couverture, bâche, moustiquaires, ustensiles de cuisine, bidon. A l’origine, une mauvaise manipulation de feu a occasionné l’incendie de ces huttes sur ce site. La maitrise rapide de l’incendie par un acteur humanitaire et les PDIs a permis de limiter les dégâts.

EHA : Du 05 au 09 mars 2018, un acteur humanitaire a réhabilité un forage sur le site où regroupent plus de 2800 PDIs à proximité du lycée de Batangafo. Un bladder sera également installé par le même partenaire pour renforcer la disponibilité en eau. Depuis leur arrivée et installation en février 2018 à proximité du lycée de Batangafo, les déplacés de Batangafo 2 n’ont pas accès à l’eau potable et infrastructures sanitaires à cause du retard dans le profilage des PDIs. Ces derniers utilisent l’eau de la rivière Ouham pour la consommation, hygiène corporelle, lessive, etc.

Préfecture de la Nana-Gribizi / sous-préfecture de Kaga-Bandoro / Kaga-Bandoro

Protection : Du 5 au 7 mars 2018, le cluster protection a distribué des kits de dignité à 34 victimes de violences physiques et morales.

Ces Kits sont composés de sceau, corde à sécher, pince à linge, lampe torche, 3 brosses à dents enfants et 2 brosses à dents adultes, 5 pâtes dentifrice, 3 shampoing, 1 porte savon, 12 savons de linge, 1 paquet d’épingles, 1 sachet de savon en poudre, 3 paquets de serviette hygiéniques, 2 paquets de kits multifonctionnels et une natte. Celles-ci ont également bénéficié d’une prise en charge psychosociale. Ces personnes victimes des actes de violation des droits humains dans leur quartier d’origine se sont déplacées dans d’autre quartiers ainsi que sur le site à la recherche de protection.

EHA : Du 5 au 8 mars 2018, un acteur humanitaire a réhabilité 4 forages dans les villages Somboké, Kanda, Mbiti et Sabayanga sur l’axe Dekoa et 3 autres dans l’aire de santé du village Ngoumourou sur l’axe Ouandago. Une campagne de sensibilisation de masse et porte à porte concernant la prévention, les bonnes pratiques d’hygiènes, l’assainissement et la gestion des points d’eau a été menée ciblant également les établissements scolaires. Ces activités sont réalisées pour faciliter l’accès à l’eau-hygiène et assainissement des habitants desdits villages affectés par la diarrhée sanglante entre janvier à février 2018.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.