CAR

République Centrafricaine : Analyse de la malnutrition aiguë de l’IPC, septembre 2021 – août 2022 (Publié en octobre 2021)

Attachments

VUE D’ENSEMBLE

Il est estimé que près de 214.000 enfants de moins de cinq ans et plus de 98.000 femmes enceintes et allaitantes souffriront de malnutrition aiguë au cours de 2022 pour les 68 souspréfectures et Bangui qui ont été analysées par l’IPC AMN sur un total de 71 sous- préfectures. Parmi ces estimations, plus de 60.000 enfants sont sévèrement malnutris nécessitant une prise en charge urgente. De septembre 2021 à février 2022, 31 sous-préfectures et Bangui sont classées en situation nutritionnelle Sérieuse (Phase 3 de l’IPC). Dans la période actuelle, toutes les zones classifiées en Phase 4 de l'IPC selon l'analyse d'insecurité alimentaire aiguë sont en Phase 3 de l'IPC (situation nutritionnelle Sérieuse) selon l'analyse de malnutrition aiguë, soit la phase de classification la plus élevée de l'analyse de malnutrition aiguë. Dans les 3 sous-préfectures non analysées (Kaga-Bandoro, Yalinga et Ouadda) par manque des données suffisantes au moment de l’analyse, on pourrait s’attendre que la situation alimentaire et nutritionnelle soit critique en raison de contraintes d’accessibilité, de présence de structures et services étatiques, le faible accès à l’emploi et aux services de santé de base.