CAR

République centrafricaine: Une ONG française acquiert un terrain pour y construire un centre VIH/SIDA

Source
Posted
Originally published
BANGUI, 23 janvier (IRIN) - Hanuman, une ONG française luttant contre le VIH/SIDA, vient d'acheter un terrain sur lequel sera construit un centre de trithérapie du VIH d'une valeur de 230 000 dollars. Le terrain a été cédé mardi sur décret présidentiel.
Une figure majeure de Hanuman, Bernard Leclerc, également conseiller spécial à la présidence centrafricaine, a indiqué mercredi à IRIN que le centre ouvrirait ses portes en milieu d'année 2003.

Hanuman a été fondée en 2001 par la République centrafricaine (RCA) et des médecins et chercheurs français.

Parallèlement, l'ONG devrait signer fin janvier un accord avec l'Université de Bangui, qui permettra au Professeur Laurent Belec, président de Hanuman, de transformer les laboratoires abandonnés de l'université en laboratoires spécialisés pour le VIH/SIDA. Le coût de réfection et d'équipement de ce projet est estimé à 30 769 dollars.

La RCA fait partie des nations les plus touchées par le virus VIH en Afrique centrale. Elle se place au 10ème rang mondial des pays les plus affectés, avec 14 pour cent de personnes séropositives, a révélé Wilibiro Sacko, le coordinateur du comité national de lutte contre le SIDA en RCA.

M. Leclerc a également fait savoir que l'ONG sponsoriserait cette année huit spécialistes pour une formation en France sur le traitement du VIH et la prescription de médicaments sur base informatique. Les experts ainsi formés compteront un médecin, un pharmacien et un biologiste. A leur retour en RCA, a ajouté M. Leclerc, ils pourront ainsi à leur tour former d'autres spécialistes médicaux.

M. Leclerc a informé IRIN qu'Alliance Medica, un laboratoire pharmaceutique français, avait accepté de fournir à Bangui six copies du logiciel NADIS, un programme spécialement conçu pour le traitement du VIH.

Il a affirmé que le programme contribuerait à améliorer la qualité du suivi médical des patients. "Il permet à l'utilisateur de recueillir, gérer et accéder aux données nécessaires à un diagnostic médical, et facilite les études cliniques et la recherche, ainsi qu'une évaluation médicale globale," a-t-il ajouté.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003