CAR + 2 more

Quoi de neuf ? - décembre 2009

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Justice internationale

Un fossé d'ignorance sépare les institutions internationales chargées de juger les auteurs des pires crimes contre l'humanité des populations victimes dans les pays concernés. Une information indépendante peut contribuer à réduire cet écart. C'est le pari de la Fondation Hirondelle.

La Justice internationale s'est considérablement développée ces quinze dernières années, avec la création, depuis 1993, de plusieurs Tribunaux pénaux internationaux, puis de la Cour pénale internationale, la CPI, première instance criminelle internationale permanente, en 2002. La CPI représente une avancée majeure dans la lutte contre l'impunité : sa compétence s'étend au monde entier. Mais cette Justice internationale publique manque de visibilité, en particulier auprès des populations directement concernées. Un fossé les sépare. Géographique d'abord. La CPI est basée à La Haye, loin des pays o=F9 ont été commises les atrocités dont on juge les auteurs. Fossé conceptuel, ensuite, dû à la complexité de la matière, des procédures judiciaires et du langage juridique utilisés.

Les services de communication de la CPI, par la diffusion de messages et d'informations et par leurs actions de sensibilisation, sont chargés d'assurer la visibilité des travaux de la Cour. Mais tant que cette information n'est pas choisie, suivie et traitée par les médias locaux comme n'importe quelle information importante, avec la nécessaire possibilité de critique, cette communication peine à atteindre son but. Les populations concernées ont besoin, là aussi, d'une information indépendante, dans un langage simple, et qui plus est dans leurs langues. C'est le meilleur moyen de réduire l'écart qui existe entre les populations victimes de graves violations et les institutions mises en place pour leur rendre justice. C'est une manière aussi pour les populations de s'approprier cette justice.

La Fondation Hirondelle a l'avantage d'être déjà présente avec des radios leaders dans des pays o=F9 la Cour pénale internationale a ouvert des enquêtes : République démocratique du Congo, République centrafricaine, Soudan. C'est la raison pour laquelle la Fondation Hirondelle veut créer une Agence d'information sur la Justice internationale, afin de toucher les populations directement concernées.