CAR

Priorité à la protection, la dignité et l’accès

Attachments

Expériences des bénéficiaires d’assistance monétaire en République Centrafricaine

Résumé

Les bénéficiaires déclarent que les espèces et les coupons les aident à subvenir à leurs besoins. Les personnes interrogées ont le sentiment que cette aide leur a été bénéfique et qu’elle leur a été apportée au moment opportun. Elle a ainsi permis à beaucoup d’entre elles, entre outre, de se nourrir régulièrement et de scolariser leurs enfants.

  • Les bénéficiaires d’assistance monétaire apprécient d'avoir le choix des produits qu’ils souhaitent acheter. Les bénéficiaires d’assistance en espèces soulignent qu’avoir la possibilité d’utiliser cet argent pour investir dans des activités génératrices de revenus leur a donné un sentiment d’autonomie.

  • La plupart des bénéficiaires se sentent en sécurité lorsqu’ils reçoivent l’aide, mais pas à d’autres étapes du processus notamment lors du ciblage ou les périodes qui suivent les distributions. Les bénéficiaires expriment qu’ils se sentiraient plus en sécurité si le processus de sélection était plus discret, des mesures étaient prises pour éviter les attroupements et que des périmètres de sécurité limitaient l’accès aux sites de distribution. Ils doivent parfois attendre pendant de longs moments au milieu de la foule et dans des conditions climatiques difficiles. Pour pallier ce problème, ils suggèrent d’organiser les distributions par groupe et de les étaler sur plusieurs jours, de mettre à disposition du personnel, ou de solliciter l’aide des chefs de communauté pour surveiller les distributions et de les informer tout au long du processus.

  • Les bénéficiaires d’assistance monétaire ont le sentiment que les méthodes de sélection utilisées par les organisations humanitaires ne sont pas équitables. Cette perception est probablement alimentée par des approches non-inclusives et un manque de clarté quant aux critères de sélection. Ces facteurs risquent d’influer sur les relations entre les bénéficiaires et les autres membres de la communauté. Certains se sont montrés préoccupés par l’implication des chefs de communauté dans le processus de sélection, accusant ces derniers de corruption.

  • Les personnes interrogées s’inquiètent des retards et de l'irrégularité des distributions, car cela affecte leur capacité à planifier leur avenir.

  • Les bénéficiaires d’espèces et de coupons souhaitent que la redevabilité de l’ensemble des acteurs soit renforcée (chefs de communauté, commerçants, organisations humanitaires). Ils ont besoin de communiquer plus directement avec eux, et de pouvoir déposer un avis ou une plainte plus facilement. Certains partagent aussi leurs inquiétudes quant au fait que les acteurs humanitaires s’adressent principalement aux chefs de communauté, malgré le manque de confiance des bénéficiaires envers ces derniers. Il est important de souligner que certains n’ont pas obtenu de réponses satisfaisantes à leurs plaintes. D’autres se sont plaints des commerçants qui augmentent le prix des denrées échangées contre les coupons.

Disclaimer

Ground Truth Solutions
added project to body as per case 50068