OCHA République centrafricaine (RCA): Mise à jour sur la situation humanitaire à Paoua et Markounda - 30/01/2018

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 30 Jan 2018

Contexte

Depuis le 27 décembre 2017, des affrontements entre groupes armés ont éclaté notamment à Bémal, Bah-Bessar, Bédéré, MiaPendé, Gouzé et Betoko, dans la sous-préfecture de Paoua. Cette situation a entraîné des mouvements de population très nombreux vers la ville de Paoua et ses environs. Au 28 janvier, au moins 13 000 ménages avaient été enregistrés (soit environ 65 000 personnes) à Paoua. La plus forte concentration des déplacés est observée dans les quartiers Saramandja, Combattant, Noviciat, Ecole Mixte 1 et au niveau de l’église Avenue, ainsi que dans le village Betokomia 1 (7 kms au nord de Paoua). L’enregistrement se poursuit pour les nouveaux arrivés. Environ 2 000 ménages (7 282 personnes) déplacés ont également été enregistrés à Markounda. La présence de déplacés est aussi signalée à Boguila (nombre à déterminer) et en brousse.

Depuis le 18 janvier, la MINUSCA a lancé une opération visant à éloigner les groupes armés de la ville de Paoua sur un rayon de 50 km. Dans le cadre de cette opération, la MINUSCA a procédé à des arrestations. Le 24 janvier, la présence, à Paoua, de personnes arrêtées a entraîné des tensions avec une partie de la population et des incidents de pillage de commerces, l’incendie des biens d’un groupe de déplacés et la mort de deux personnes dont un manifestant.

Suite à ces tensions, les activités humanitaires dans la ville avaient été suspendues, mais celles-ci ont repris le 26 janvier.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.