CAR

Les forces vives de la Nana Mambéré réfléchissent sur une feuille de route de sortie de crise

DRAMANE DARAVÉ

A l’initiative du préfet de la Nana Mambéré, plus de 150 personnes constituées des autorités administratives et locales, des responsables des forces de défense et de sécurité, et des représentants de la société civile se sont rencontrées avec l’appui de la MINUSCA pour échanger sur les causes de la crise multiforme dans la préfecture. Pour les organisateurs et les participants, il s’agira, au bout de quatre jours de débats, de proposer une feuille de route pour soutenir la paix, la sécurité et le développement dans la préfecture.

La conférence préfectorale sur la paix, la sécurité et le développement dans la Nana Mambéré a démarré le 6 juin 2022 sous la présidence du préfet Marcel Bagaza. Près de 150 personnes venues des sous-préfectures de Bouar, Baoro, Baboua, Yaloké et de la préfecture de l’Ombella M’poko prennent part a l’évènement.

Dans son intervention à l’ouverture de la conférence, le préfet de la Nana Mambéré « a rappelé les années où le vivre-ensemble et la sécurité régnaient dans la Nana Mambéré et a demandé que cette conférence soit une opportunité pour examiner les causes des récentes mutations qui ont fait basculer la préfecture dans la crise et d’y proposer des populations. »

Le chef du bureau régional de la MINUSCA à Bouar, Pericles Gasparini, a partagé avec l’assistance les attentes de la MINUSCA, espérant que cette conférence préfectorale permettra de « restaurer aux autorités locales leur leadership dans les initiatives de paix, de sécurité et de développement, d’améliorer la confiance entre les populations et les autorités locales. » Pericles Gasparini a aussi rappelé que «* l’avenir se forge dans la coordination des actions entre les différents acteurs œuvrant pour la paix, la sécurité et le développement* », avant « d’appeler les participants à se faire confiance entre eux, à leurs autorités locales et aux partenaires. »

Autre temps fort de cette journée, la présentation du mandat de la MINUSCA. Cet exposé a offert l’opportunité aux participants de mieux comprendre le contenu des tâches assignées à la MINUSCA par le Conseil de sécurité des Nations unies et de poser des questions sur l’action de la MINUSCA en République centrafricaine.

Prévue sur quatre jours, la conférence préfectorale offrira un cadre où les participants, organisés en groupes de travail, réfléchiront sur plusieurs thématiques relatives a la vie sociale, sécuritaire, économique et politique de Nana Mambéré. Il s’agit entre autres de la collaboration agissante pour plus de sécurité; la protection effective des civils; la consolidation de la paix; la justice et le respect des droits de l’homme ; la bonne Gouvernance; la prévention et la gestion des conflits liés à la transhumance ; les potentialités et ressources pour le progrès avec plus de coordination, la coopération et l’intégration.

Des échanges interactives sortirons, sous forme de feuille de route préfectorale, des solutions locales et des suggestions d’assistance techniques et financières.