CAR

Le relèvement de Bambari sur la bonne voie

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

En visite à Bambari (Ouaka), le 13 décembre 2017, pour évaluer les avancées enregistrées dans la mise en œuvre du Plan opérationnel de stabilisation immédiate de cette ville (POSIB), une délégation de six membres du Gouvernement, en compagnie de partenaires techniques et financiers de la RCA, a pu constater les progrès et les défis restants dans cette ville du Centre du pays naguère en proie aux activités des groupes armes.

Répartis en groupes selon les thématiques "Sécurité Publique, Justice et Administration Pénitentiaire" ; "Administration Civile et Gouvernance Financière" et "Infrastructures et Secteurs Productifs", les membres du gouvernement et les partenaires au développement ont visité de nombreux bâtiments déjà réhabilités, des infrastructures publiques ou communautaires à reconstruire et échangé avec les principaux responsables locaux sur place.

Pour le chef de la mission, le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, cette visite a permis de noter des progrès significatifs dans le relèvement de Bambari. En guise d’illustration, « de nombreux bâtiments étatiques sont disponibles et relativement fonctionnels, les forces de sécurité intérieures déployées dans la ville sont opérationnelles et actives sur le terrain ; ce sont là des signes palpables que l’Etat a entièrement retrouvé son autorité à Bambari », a fait remarquer le Ministre Moloua lors de la réunion de restitution tenue à l’hôtel de ville avec l’ensemble des autorités administratives et leaders communautaires locaux. Le Ministre de l’économie en a profité pour insister sur l’importance du projet de stabilisation de Bambari pour le reste du pays. « Si nous réussissons à faire redémarrer l’économie locale et à relancer plus durablement l’administration ici, cette expérience pilote sera dupliquée dans les autres régions du pays », a-t-il assuré.

Pour accompagner le POSIB, les partenaires techniques et financiers de la délégation ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leurs appuis multiformes. « En plus des nombreux projets déjà financés, la Banque mondiale appuiera la remise en état des infrastructures de la SODECA et de l’ENERCA afin de rétablir l’électricité et l’eau dans la ville », a promis Robert Jaoude, Représentant résident Banque mondiale en RCA.

Pour autant, la délégation a identifié certains dysfonctionnements dans le processus de relance de Bambari ; notamment la désertion de certains fonctionnaires, l’absence de services publics vitaux tels que le Trésor Public, les Impôts et la faible qualité des travaux de réhabilitation de certains bâtiments. La mission a, à cet effet, formulé des recommandations dont un plaidoyer à initier auprès du gouvernement pour un redéploiement durable des services financiers et plus de rigueur dans le contrôle des effectifs des agents de l’Etat et le suivi des travaux de réhabilitation.

Cette importante visite gouvernementale a été également l’occasion pour inaugurer les locaux du Commissariat de police de Bambari et remettre des équipements informatiques et de bureaux à la Police, la Gendarmerie et à la Préfecture. Lors de la remise officielle des bâtiments de la police et de la gendarmerie, le Ministre de l’Intérieur Chargé de la Sécurité Publique, Henry Wanzet Linguissara, a tenu à rassurer la population sur les récentes rumeurs de déstabilisation de Bambari. « Je vous encourage à vaquer paisiblement à vos occupations quotidiennes. Avec la présence des forces de sécurité intérieures et de la MINUSCA, Bambari est une ville sûre et tout sera mis en œuvre pour maintenir cette sécurité retrouvée » a-t-il déclaré pour rassurer la popualtion.

A l’issue de cette mission, les de Bambari ont eu droit à deux importantes annonces ; la décision du Gouvernement d’organiser l’édition 2018 de la Journée mondiale de l’Alimentation à Bambari et la réhabilitation prochaine du tronçon Bangui-Bambari.

Le Plan Opérationnel de Stabilisation Immédiate de Bambari est une initiative gouvernementale lancée suite à l’opération "Bambari ville sans groupes armés" qui a permis de déloger les groupes armés de la ville, contribuant ainsi à restaurer l’autorité de l’Etat et à renforcer la protection des civils dans la ville. Le POSIB s’inscrit dans le cadre global du Plan national de relèvement et de consolidation de la Paix de la Centrafrique (RCPCA).