CAR

Le pacte de non-agression, le fruit d’un engagement communautaire

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Ce Samedi 11 février 2017, une foule nombreuse s’est retrouvée au rond-point du 5eme arrondissement de Bangui pour participer à la commémoration du premier anniversaire du pacte de non-agression entre les habitants du km 5 et les ceux de Bimbo III. Dans une ambiance festive et empreinte de ferveur, les habitants de la capitale sont venus exprimer leur joie du fait que ce pacte ait été respecté et que les communautés musulmanes et chrétiennes aient fait le choix de revivre ensemble.

La cérémonie officielle de cette commémoration a été faite en présence du Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies et chef de la MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga, du Président de l’Assemblée nationale, Karim Meckassoua, du ministre des Affaires sociales et de la réconciliation, Virginie Baikoua et de l’Ambassadeur des Etats Unis, Jeffrey Hawkins. Plusieurs autorités municipales et traditionnelles participaient également à la cérémonie.

Le maire du 5eme arrondissement de Bangui Alain Yemo qui a prononcé le discours d’ouverture de la cérémonie, a invité l’assistance à se « souvenir de toutes les actions entreprises pour la signature de ce pacte qui avait permis le début d’une cohabitation entre les populations du 3eme, 5eme arrondissement et Bimbo III » . Un pacte que Vincent Pingo, le président du comité de pilotage du suivi des accords a qualifié de « succès éclatant car il a été le fruit d’un engagement communautaire. ».

Un engagement communautaire que rappelle et salue Bertin Nganabeam leader anti-balaka du quartier Boeing « Le chemin a été difficile pour aboutir à la signature de ce pacte. Je ne peux qu’être fier car malgré quelques égarements, il a été respecté. Mon souhait le plus ardent est d’étendre notre expérience dans tous les arrondissements de Bangui ».

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis, malgré les menaces qui ont pesé, « ce pacte a été respecté ». L’ambassadeur a, bien entendu rendu, hommage à tous ceux qui contribué à l’élaboration et au travail fourni au quotidien pour le respect des engagements, notamment à la MINUSCA : « Je tiens à rendre ici un hommage aux efforts continus de la MINUSCA pour ramener la paix en Centrafrique ».

Parfait Onanga-Anyanga a, à son tour, salue les signataires du pacte de non-agression « Vous nous avez promis quelque chose, vous avez tenu votre promesse. Vous avez relevé le défi en brisant les chaines du mal » et de conclure sur cette note d’espoir « Par le respect de ce pacte, vous êtes en train de marcher résolument vers la paix et je veux vous rassurer que nous serons toujours à vos côtés ».

Les conflits communautaires et politiques qui depuis 2012 ont secoué la RCA, notamment dans le 3ème arrondissement et la commune de Bimbo III, ont créé de grands clivages entre les communautés musulmanes et chrétiennes. Les leaders communautaires et des personnes de bonne volonté se sont mobilisées pour arrêter les violences, faire la paix et envisager la reconstruction. C’est au terme de ces efforts que le pacte de non-agression entre le KM 5 et Bimbo III, réinstaurant entre musulmans et chrétiens la confiance et la paix.