CAR + 1 more

Le HCR relance les opérations d’aide au retour des réfugiés centrafricains

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Des réfugiés Centrafricains embarquent sur des bateaux à Zongo, en République démocratique du Congo, pour traverser la rivière Ubangi vers Bangui, la capitale de la République centrafricaine. © HCR/Ghislaine Nentobo

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Shabia Mantoo – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 26 octobre 2021 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, a relancé une opération pour aider des milliers de personnes qui ont fui la République centrafricaine (RCA) pour se réfugier en République démocratique du Congo (RDC), à rentrer volontairement dans leur pays.

Vendredi dernier, 250 réfugiés ont quitté le camp de Mole à bord de camions pour se rendre dans la ville de Zongo, dans la province du Sud-Ubangi. Ce mardi matin, un deuxième convoi de 250 personnes a quitté le camp. Plus tard dans la journée, ils traverseront la rivière Ubangi en bateau pour rejoindre Bangui, la capitale de la République centrafricaine après une traversée de 20 minutes.

Les opérations de rapatriement volontaire ont débuté en novembre 2019 après la signature d’un accord tripartite entre les deux pays et le HCR à Kinshasa en juillet de la même année. Elles ont été interrompues en mars 2020, les deux pays ayant fermé leurs frontières pour éviter la propagation du Covid-19. Les opérations ont à nouveau été reportées en décembre 2020 suite aux violences liées à l’élection présidentielle en RCA.

Les gens ne retournent que dans les zones où la sécurité s’est améliorée au cours des six derniers mois, comme Bangui et les préfectures d’Ombella Mpoko et de la Lobaye. La plupart de ceux qui se préparent à rentrer ont fui leurs maisons à cause des violences de 2013.

Le HCR et ses partenaires vont également organiser prochainement des vols de rapatriement volontaire pour les réfugiés vivant dans le camp d’Inke, dans la province du Nord-Ubangi. Le transport aérien est nécessaire en raison des distances et du mauvais état des routes. Les réfugiés commenceront leur voyage par la route vers la capitale provinciale du Nord-Ubangi, Gbadolite, à environ 40 kilomètres du camp d’Inke. Des avions du service aérien humanitaire (UNHAS) les transporteront ensuite vers Bangui.

Jusqu’à présent, près de 10 000 personnes vivant dans le camp d’Inke, dans la province du Nord-Ubangi, et dans les camps de Mole et Boyabu, dans la province du Sud-Ubangi, se sont inscrites pour un rapatriement volontaire sur les 47 000 réfugiés accueillis dans les trois camps.

Le HCR fournit une assistance en espèces aux réfugiés qui retournent chez eux. En outre, le HCR et ses partenaires travaillent avec le gouvernement sur des projets de réintégration en RCA, notamment dans les domaines de l’éducation et de l’agriculture.

Quelque 206 346 réfugiés centrafricains vivent dans des camps et avec des communautés d’accueil dans les provinces du Nord-Ubangi, du Sud-Ubangi et du Bas-Uele en RDC. Le HCR et ses partenaires prévoient d’aider 6 500 d’entre eux à rentrer chez eux cette année. Au cours des deux dernières années, le HCR a aidé plus de 5 000 réfugiés à rentrer en RCA depuis la RDC.

Au 30 septembre 2021, 684 718 réfugiés et demandeurs d’asile sont accueillis au Cameroun, en RDC, en République du Congo et au Tchad.

Le HCR a reçu la moitié des 204,8 millions de dollars nécessaires pour ses activités en RDC. Des fonds supplémentaires seront nécessaires car les retours volontaires se poursuivent.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

  • A Kinshasa, Johannes Van Gemund, gemund@unhcr.org, +243 817 009 484
  • A Pretoria, Pumla Rulashe, rulashe@unhcr.org, +27 82 377 5665
  • A Genève, Shabia Mantoo, mantoo@unhcr.org, + 41 79 337 7650
  • A New York, Kathryn Mahoney, mahoney@unhcr.org, +1 347 443 7646