CAR + 4 more

Le HCR lance un appel de 164 millions de dollars pour les Centrafricains déracinés

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Des réfugiés de la République centrafricaine viennent de recevoir des biens de première nécessité dans un centre de distribution du HCR à Yakoma, dans le nord de la RDC, et rentrent à pied chez les familles congolaises qui les accueillent. © HCR/Hélène Caux

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Boris Cheshirkov – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 26 février 2021 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a publié aujourd’hui un appel de fonds de 164 millions de dollars pour pouvoir fournir une assistance et une protection vitales à près de 1,5 million de Centrafricains déracinés, dont 210 000 ont fui une recrudescence de la violence liée aux élections présidentielles de décembre 2020. La violence qui alimente la crise de déplacement ne semble pas vouloir prendre fin, et près d’un tiers des 4,7 millions d’habitants de la République centrafricaine (RCA) ont été contraints de fuir leur foyer.

Depuis l’éclatement de la nouvelle crise, quelque 100 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur de la RCA, tandis que le Cameroun, le Tchad, la République démocratique du Congo et la République du Congo, pays voisins, ont accueilli 111 000 nouveaux arrivants. Les réfugiés continuent de traverser les frontières chaque jour.

De nombreux nouveaux arrivants font état de graves violations des droits humains en RCA. Nos collègues à Gore, au Tchad, ont pris en charge une mère réfugiée de 26 ans qui a été battue et violée par un rebelle avec son bébé de six mois à ses côtés après avoir fui son foyer à Maroukounde. Elle est tombée enceinte à la suite de cette agression et reçoit actuellement un soutien médical et psychosocial de la part de nos équipes.

Pour permettre au HCR d’apporter une protection et une assistance ciblées et rapides aux Centrafricains déracinés et à leurs hôtes, et pour pouvoir assurer notre soutien aux gouvernements et aux autres partenaires, nous avons besoin de contributions financières urgentes. Si les fonds ne sont pas rapidement mis à disposition, nous serons contraints de réduire ou d’interrompre cette assistance vitale, alors même que les besoins augmentent.

L’appel prévoit :

35,2 millions de dollars pour faire face à la crise de protection en cours et nous aider à soutenir les enfants et les familles les plus vulnérables, pour prévenir et répondre aux violences sexistes, et pour l’enregistrement, la documentation et les activités de suivi.

13,7 millions de dollars pour fournir des abris et une aide essentielle aux personnes déracinées qui vivent dans des conditions désastreuses en RCA et dans les pays voisins et qui dépendent désormais de la générosité des communautés d’accueil locales.

27,8 millions de dollars pour la santé, la nutrition, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, indispensables pour prévenir la propagation des maladies. Ces besoins sont accentués par la menace que représente le Covid-19.

Malgré nos ressources limitées, nous avons intensifié nos activités de protection aux frontières afin d’identifier et de répondre de manière proactive aux besoins les plus urgents des Centrafricains déracinés. Nous recensons et venons en aide aux victimes de violences sexuelles et tentons d’atténuer le risque de nouvelles violences sexistes.

Nous nous efforçons également d’atténuer le risque de contaminations au Covid-19 en construisant et en équipant des centres de quarantaine et des zones de traitement et d’isolement, ainsi qu’en testant, en distribuant des masques, en sensibilisant à la prévention du Covid-19 et à la distanciation sociale, et en améliorant la qualité de l’eau, des installations et des ressources sanitaires.

Les fonds destinés à la réponse humanitaire du HCR pour soutenir les Centrafricains déracinés sont déjà très limités et soumis à une forte pression en raison des besoins croissants des réfugiés et des communautés d’accueil. Nous lançons un appel urgent à la communauté internationale pour qu’elle mobilise des ressources afin de nous permettre d’assurer la protection et l’assistance des Centrafricains déracinés et de leurs hôtes.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur la crise centrafricaine et l'appel du HCR.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

À Bangui, Stella Fatime, fatime@unhcr.org, +236 7555 8464
À Dakar (régional), Romain Desclous, desclous@unhcr.org, +221 786 396 385
À Pretoria, Pumla Rulashe, rulashe@unhcr.org, +27 82 377 5665
À Genève, Boris Cheshirkov, cheshirk@unhcr.org, +41 79 433 7682
À New York, Kathryn Mahoney, mahoney@unhcr.org, +1 347 443 7646
À Paris, Céline Schmitt, schmittc@unhcr.org, +33 6 23 16 11 78