CAR + 1 more

Le Gouvernement et la MINUSCA ont tenu leur conférence de presse conjointe

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le Gouvernement centrafricain et la MINUSCA ont réaffirmé mercredi l’importance de communiquer sur le partenariat entre les deux institutions, à l’occasion de leur conférence de presse conjointe tenue à Bangui, au siège de Radio Centrafrique.

« C’est un exercice important et d’un grand intérêt qui permet d’évoquer la coopération entre le Gouvernement et la MINUSCA. Cela vous donne (journalistes) l’opportunité de nous questionner sur les réalités du moment, et sur la réalité de la coopération entre la MINUSCA et le gouvernement » a indiqué le Ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du Gouvernement, Maxime-Ange Kazagui. Pour sa part, le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a rappelé que l’exercice est le prolongement du partenariat qui lie la MINUSCA et le Gouvernement qui, “tous les jours, à différents niveaux de représentation, se réunissent, discutent, échangent et coordonnent leurs actions.”

Les deux porte-parole ont d’abord évoqué les récentes actions menées par leurs institutions respectives avant d’être interrogés, entre autres, sur la situation sécuritaire notamment après les violences à Ippy et la mort d’un casque bleu à Bria, le vote du budget 2017 ainsi que la mise en œuvre du mandat de la MINUSCA.

Sur le vote du budget, le Ministre et porte-parole du Gouvernement a précisé que son montant traduit la volonté du Gouvernement d’en réduire le déficit. « Le budget est moins important mais plus sincère. Avec ce montant, le Gouvernement a souhaité diminuer le déficit budgétaire », a indiqué le ministre et porte-parole, tout en rappelant que le projet de loi de finance a été présenté dans le timing requis. Maxime-Ange Kazagui s’est exprimé sur la rénovation et l’inauguration du building administratif qui abritera quatre ministères. Il a aussi annoncé un don chinois d’une valeur de 13 milliards de francs CFA qui permettra notamment de réhabiliter l’hôpital de l’Amitié et le stade 20.000 places.

Pour sa part, le porte parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, est revenu sur la nouvelle résolution du Conseil de sécurité qui autorise le renforcement de l’effectif de la MINUSCA, en vue “d’accroître la flexibilité et la mobilité de la MINUSCA pour lui permettre d’exécuter plus efficacement l’intégralité de son mandat, et, en particulier, la tâche de protection des civils". Cependant, Monteiro a précisé que « l’arrivée de renforts ne signifie pas pour autant que la MINUSCA a choisi l’option militaire pour résoudre la crise actuelle », d’autant plus que le Conseil souligne le besoin de renforcer l’appui à un dialogue politique inclusif, mené par le Gouvernement centrafricain, et en partenariat avec l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en RCA.

“La MINUSCA prend toute la mesure de sa mission en appui au Gouvernement et aux autres autorités légitimes centrafricaines en vue de l’effort global dans l’accompagnement de la RCA”, a ajouté Monteiro, en précisant que la résolution 2387 rappelle les responsabilités des autres acteurs pour une sortie de crise, à savoir les autorités centrafricaines, les groupes armés, la société civile, les pays voisins et les partenaires interationaux.

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic

Vladimir Monteiro

Spokesperson/Porte-parole

MINUSCA - Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 Bangui, Central African Republic

Cellphone: + 236 75980772 - 72259932 | Extension : (173) 5545/5506 | Tetra : 10874

E-mail: monteiro6@un.org (link sends e-mail) | Skype : Vladimir.Monteiro4 | Twitter : @MonteVlad

https:// minusca.unmissions.org