CAR

Lancement de projets communautaires dans le 3ème arrondissement par le 1er ministre

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

DEUBALBET WEWAYE

Réhabilitation du centre de santé urbain Mamadou-Mbaïki. Remise en état de marche du collecteur (canaux d’évacuation d’eaux usées) de Ouham Bar au PK5. Réfection de l’école Tina. Eclairage des rues partant du monument Koudoukou au rond-point du 4ème arrondissement jusqu’à l’entrée du quartier Castors. Bitumage et l’électrification de l’Avenue Idriss Deby, entre autres.

Voilà autant de projets communautaires lancés, ce vendredi 29 mai 2020, au PK5 de Bangui, à travers des poses de premières pierres, par le Premier ministre, Firmin Ngrebada, accompagné de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général (en République centrafricaine) et Coordonnatrice humanitaire, Denise Brown, au cours d’une cérémonie modeste dans un contexte du COVID-19.

Certains de ces projets sont déjà en cours d’exécution, marquant ainsi la reprise effective des activités gouvernementales suspendues durant cinq mois, du fait de la montée de l’insécurité dans le 3ème arrondissement de la capitale.

Prenant à témoin les différents partenaires de la RCA dont l’Union européenne, la Banque Mondiale et la MINUSCA, Firmin Ngrebada a rassuré la population. « Contrairement à ce que d’aucuns peuvent penser, le Gouvernement n’a jamais oublié le 3ème arrondissement de Bangui, et encore moins le PK 5. La cérémonie de ce matin traduis toute l’attention que le gouvernement accorde aux problèmes de nos populations en général et celles du PK5 en particulier », a insisté le chef du Gouvernement.

Parmi les efforts en cours, on note l’amélioration du cadre sécuritaire qui a permis, entre autres, la mise en œuvre de travaux publics afin d’améliorer la connectivité du PK5 avec les quartiers environnants, ainsi que l’accès aux services sociaux par la population, le programme de reconstruction économique et social en milieu urbain, etc.

« Ce n’est pas un bâton magique qui a fait que, cinq mois plus tard, nous sommes ici avec le Premier ministre, mais le travail et à l’engagement de la communauté, des comités de crise, les ex-groupes d’autodéfenses, les mosquées, les autorités et tout le monde », a soutenu Denise Brown, dans son mot de circonstance. Cette dernière a également saisi l’occasion pour exhorter la jeunesse du PK5 à divorcer d’avec la violence. « Votre avenir n’est pas limitée à la violence », leur a-t-elle rappelé.

La présence des partenaires techniques et financiers de la Centrafrique à cette cérémonie dénote encore une fois de leur engagement au profit des populations centrafricaines. Elle est surtout la preuve que la paix est une condition sine qua non à tout développement humain. Les autorités et les habitants du 3èmearrondissement bénéficieront sous peu des dividendes de la paix. Une exhortation à plus d’actions concrètes pour la rendre durable.