CAR

La RCA signe un accord de réintégration des enfants soldats

Source
Posted
Originally published
Paris, le 18 Juin 2007 - Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), le gouvernement et l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) ont signé, samedi 16 juin, un accord pour réinsérer les enfants associés avec des groupes armés dans le nord-est de la République Centrafricaine (RCA). En d'autres termes, les enfants seront rendus à leur famille partout où cela sera possible.

Cet accord a été signé par le représentant de l'UNICEF en RCA, Mahimbo Mdoe, la Ministre de la Famille, des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale de la RCA, Marie Solange Ndakala, et le Général Damane Zakaria, responsable et fondateur de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) qui a accepté de relâcher 400 enfants enrôlés dans les rangs des rebelles.

200 enfants environs ont été identifiés comme étant associés avec des groupes armés dans la région de la Vakaga jusqu'à maintenant. Le représentant de l'UNICEF en RCA a souligné que «ce processus important va permettre la restauration des Droits de l'Enfant à Gordil. Les enfants démobilisés vont maintenant pouvoir retourner à l'école et profiter des structures de santé. L'UNICEF espère utiliser Gordil comme un exemple pour renouveler une telle initiative dans d'autres régions à une échelle plus importante. Cela permettra à tous les enfants associés avec des groupes armés de devenir à nouveau des enfants.»

L'UNICEF appuiera les efforts du gouvernement et des mouvements rebelles afin de prévenir le recrutement et favoriser la réinsertion des enfants associés aux groupes armés en RCA.

Bien que la Centrafrique ne fasse pas partie de la liste des pays qui ont approuvé les Principes de Paris, signés le 6 février 2007 et qui appellent les Etats à démobiliser les enfants enrôlés dans les forces et les groupes armés, ce processus volontaire démontre l'engagement des mouvements armés en RCA à respecter les droits des enfants.

La Ministre des Affaires Sociales a déclaré que «cet accord permet aux garçons et aux filles de toute la région de la Vakaga de retourner à une vie normale. C'est une étape supplémentaire pour la République Centrafricaine vers le développement durable et la prospérité. Le gouvernement, en collaboration avec l'UNICEF, a aidé à initier ce programme important de démobilisation et de réintégration des enfants associés avec l'UFDR. Ainsi les enfants et leurs familles auront plus d'opportunités et une vie meilleure. Aujourd'hui est un moment historique, c'est un jour où nous venons tous célébrer les droits de l'enfant africain. Le gouvernement de la RCA est convaincu que tous les enfants sont égaux. Ils ont tous un droit au développement. Les évènements d'aujourd'hui constituent une étape supplémentaire pour en assurer la mise en oeuvre dans le futur.»

Le programme de réintégration de l'UNICEF sera fondé sur l'appui aux communautés: celles-ci seront soutenues et les services sociaux seront réhabilités pour accueillir les enfants et faciliter leur retour dans leurs familles d'origine afin qu'ils retrouvent une vie normale.

Le Général Zakaria a remercié l'UNICEF «pour son travail intensif, et le gouvernement pour son excellente collaboration, ce qui permettra aux enfants de Gordil de redevenir des enfants. Ce n'est pas normal que des enfants portent des armes, l'évènement d'aujourd'hui nous garantit que cela ne sera plus jamais le cas.»

Ce programme sera étendu à l'ensemble des enfants du nord-est de la RCA, afin que tous bénéficient de meilleurs soins, d'activités scolaires et récréatives, de protection et de sécurité.

Pour soutenir les actions de l'UNICEF menées dans la région:

UNICEF
Urgence Centrafrique - Darfour - Tchad
BP 600 75006 Paris
www.unicef.fr

Pour plus d'informations merci de contacter :

Maud Saheb
Attachée de presse
T. 01 44 39 77 70
P. 06 83 99 05 67