CAR + 2 more

La hausse des enlèvements d’enfants par la LRA dans l’est de la RCA démontre la ténacité de Kony

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

+Hausse de la violence par la LRA dans l’est de la RCA en 2016, y compris l’enlèvement de dizaine d’enfants

+Les attaques et les enlèvements de la LRA persistent au Congo, motivés par le braconnage des éléphants

+Malgré des défections de haut profils, moins de combattants de la LRA s’échappent ses dernières années

+Des signes que la structure de commande de la LRA se fragmente

WASHINGTON (3 Mars 2016) – Les combattants de la LRA de Joseph Kony ont enlevé des dizaines d’enfants ces dernières semaines lors d’une hausse d’attaques dans l’est de la République Centrafricaine (RCA). Le LRA Crisis Tracker, un projet de The Resolve LRA Crisis Initiative et Invisible Children, a enregistré 217 enlèvements par la LRA dans l’est de la RCA depuis le 1er Janvier 2016. 54 de ces personnes enlevées sont des enfants, dont 42 sont toujours en captivité ou portés disparus. L’Etat de la LRA en 2016, un nouveau rapport du Crisis Tracker publié aujourd’hui, souligne les tendances de violence de la LRA, y compris les attaques et enlèvements persistant en RCA et en République Démocratique du Congo (Congo).

“La LRA enlève de nouveau des enfants en Afrique centrale, pariant sur le fait que la communauté internationale échouera à protéger les plus vulnérables face aux forces de Kony,” a dit Paul Ronan, le directeur de The Resolve. “Jusqu’ici en 2016, ce pari a payé.”

Les récentes attaques de la LRA souligne le manque de protection civile dans l’est de la RCA, malgré la présence de troupes de maintien de la paix de l’ONU, des troupes de lutte contre la LRA (RTF) de l’Union Africaine et les militaires Américains. La LRA a déjà enlevé deux fois plus de personnes en RCA depuis le début de l’année 2016 qu’elle ne l’avait fait en 2015.

Il est trop tôt pour dire si le LRA va essayer d’intégrer ces enfants dans le groupe de façon permanente en tant qu’enfants soldats, esclaves sexuels ou travailleurs, ou bien si elle va les relâcher après une période plus longue après qu’ils aient transporté des biens pillés.

Au Congo, les attaques et les enlèvements de la LRA ont ralenti ces derniers mois après avoir atteint des sommets entre Janvier et Août 2015. Beaucoup d’attaques au Congo en 2015 visaient à maintenir les groupes dont la responsabilité était de collecter 100 pointes d’ivoire en braconnant les éléphants dans le Parc National de la Garamba. Si Kony ordonnait une autre mission de braconnage dans la Garamba, la violence de la LRA au Congo pourrait augmenter à nouveau.

“Kony et une poignée de ses hauts commandants continuent de viser les communautés vulnérables et les écosystèmes,” raconte Lisa Dougan la Présidente de Invisible Children. “Une approche holistique pour la protection des personnes, de la faune et des ressources naturelles dans la région est nécessaire de toute urgence pour mettre fin à ce cycle permanent de violence et d’exploitation.”

D’autres attaques de la LRA dans la province du bas Uélé au Congo ont été perpétrées par un groupe dissident conduit par Achaye Doctor, qui opère indépendamment de Kony et de la structure de commande de la LRA. Plusieurs de ces attaques ciblaient des jeunes garçons et filles qui ont ensuite été formés pour devenir enfants soldats ou travailleurs, illustrant le fait que même les groupes séparés de Kony ont la capacité de recruter de nouveaux membres.

Ce rapport décrit également les tendances de défection de la LRA. En plus de la séparation du groupe d’Achaye Doctor, d’autres hauts commandants de la LRA ont fait défection, comme Dominic Ongwen en Janvier 2015. Le taux de déperdition de combattants Ougandais a affaibli le nombre de commandants supérieurs dans la LRA qui constituent le noyau de la force de combat de la LRA. Au cours des 20 mois entre Novembre 2012 et Juin 2014, la LRA a perdu au moins 51 combattants Ougandais; 32 ont fait défection, 14 ont été tués ou capturés, et 5 ont été exécutés sur les ordres de Kony. Au cours des 20 mois entre Juillet 2014 et Février 2016, seulement neuf combattants Ougandais ont fait défection auprès de forces externes, et un a été tué.

“La LRA est l’un des groupes rebelles les plus résistants de l’histoire contemporaine,” explique Ronan. “Si on leur donne la chance, Joseph Kony et son cercle restreint continueront d’exister au détriment des communautés vulnérables en Afrique centrale.”

Trouver le rapport complet L’État de la LRA ici: Français | Anglais

Plus d’informations sur la LRA Crisis Tracker à LRAcrisistracker.com.

Sean Poole, Directeur des Programmes Internationaux, Invisible Children
+1 626.319.7971. // sean@invisiblechildren.com
Paul Ronan, Project Director, The Resolve
+1 315.569.8051. // paul@theresolve.org