CAR

Kaga-Bandoro : l’autorité sous-préfectorale des élections (ASPE) a désormais son siège

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

ASSUIM SIMPLICE GABA / ABDOURAHMANE DIALLO

L’organe local des élections est désormais pourvu de siège. C’est un ancien bâtiment de la préfecture qui avait été vandalisé puis abandonné qui a été réhabilité sur un fond programmatique du Bureau de la MINUSCA de Kaga-Bandoro (ville marchande située à environ 300 km au nord de Bangui). La remise des clefs de l’infrastructure a eu lieu, le vendredi 2020, en présence du Préfet de la nana Gribizi ainsi que des membres de l’ASPE de la localité.

C’est un ancien bâtiment de trois pièces qui a refait peau neuve. La réhabilitation de cet édifice est une réponse pour pallier les difficultés rencontrées par l’organe local des élections en 2015. Un sentiment de satisfaction pour Abdoulaye Mahamat, Préfet de la Nana-Gribizi. Ce dernier a salué la promptitude de la Mission onusienne à répondre à sa sollicitation. «Cet édifice est le résultat d’une collaboration sincère entre les autorités locales et la MINUSCA. On pouvait attendre que l’organe central des élections à Bangui s’en occupe mais le besoin était urgent », a-t-il soutenu. Le Préfet de rassurer sur la sécurité du bâtiment, car dit-il la proximité du siège de l’ASPE et les locaux de la Préfecture permettra de sécuriser les lieux du fait de la présence, sur place, du détachement des Forces armées centrafricaines (FACA).

Renner Onana, Chef de Bureau de la MINUSCA de Kaga-Bandoro rassure les autorités locales de la disponibilité à poursuivre son soutien. Pour lui, doter la structure locale des élections d’un batiment, faisait partie des priorités de la Mission. « L’ASPE n’avait pas où siéger, et ses membres travaillaient à l’air libre » a-t-il rappelé.

En plus d’avoir refait peau neuve, le bâtiment est équipé de mobiliers bureautiques et sera bientôt pourvu d’électricité par la MINUSCA.

Une autre infrastructure qui a été récemment remise aux populations et aux autorités locales est le Centre culturel de Kaga-Bandoro. Il s’agit d’un bâtiment flambant neuf entièrement construit et équipé par la Section DDR dans le cadre de la mise en œuvre de son projet de CVR3. Une trentaine de jeunes à risques et bénéficiaires du CVR3 formés dans différents métiers tels que la maçonnerie, la charpenterie, l’électricité, etc. ont pris part à la construction du bâtiment, qui est aujourd’hui opérationnel grâce au matériel offert par la MINUSCA. Un comité de gestion comprenant des acteurs culturels, des associations des jeunes et des femmes, ainsi des représentants des autorités locales, a été mis en place pour assurer la gestion quotidienne du centre, qui doit être un creuset de rencontres pour des activités culturelles visant à promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Les acteurs culturels sont plus que ravis d’avoir ce lieu de rencontre et de travail.

« C’est à nous maintenant de faire tourner ce centre 24h/24. Nous n’avions pas un lieu de production, ce centre vient combler ce vide et nous allons désormais produire tous nos concerts ici », a déclaré Dieudonné MANDJAKETE du groupe Kaga-Musika. Quant au producteur de théâtre, Bruno YOLOMINDE, il renchérit : « Je suis très fier de ce bâtiment car le public pourra suivre nos créations théâtrales désormais avec confort. Je suis très content. Je dis merci à la MINUSCA ».

Enfin, la toute dernière infrastructure que vient d’être remise est le centre de triage des malades de Covid-19 au sein de l’hôpital préfectoral de Kaga-Bandoro. Pour les équipements, le bureau a mis à la disposition du District de sante trois thermomètres infrarouges et deux moto tricycles, ainsi que deux autres tricycles aux autorités locales dont une pour la sous-préfecture et une autre pour la Gendarmerie. Par ailleurs, les travaux de construction du centre d’isolement/mise en quarantaine des malades est en cours de finalisation à l’Hôpital préfectoral de Kaga-Bandoro. Il sera remis aux autorités locales sous peu.