Journée Mondiale de la Femme : Les femmes se mobilisent pour la réconciliation

En prélude à la Journée Internationale de la Femme le 8 mars, une cérémonie de mobilisation a été organisée au rond-point du 5ème arrondissement, le samedi 6 mars, et qui a mobilisé les habitantes de tous les arrondissements de Bangui en ce lieu « désormais symbole de l’unité » selon la ministre des Affaires sociales et de la Promotion du genre Mme Eugénie Yarafa. Placé sous l’égide des ministères des Affaires sociales et du Genre et de celui de la Réconciliation nationale et appuyé par la MINUSCA, cet événement a été rehaussé par la présence de la Ministre des Affaires sociales Mme Eugénie Yarafa, du Directeur de cabinet du Ministère de la réconciliation nationale, Mr Ephrem Kosh KOMBA et de celle de la Représentante Adjointe du Secrétaire général des Nations Unies, Mme Diane Corner.

« Les femmes veulent par cette cérémonie se mettre au-devant de la réconciliation, briser les barrières qui ont été érigées par la récente crise » Dans son allocution d’ouverture, la présidente du comité de mobilisation, Madame Cécile Gueret, a ainsi souligné le but de ce grand rassemblement.

Dans son adresse aux femmes présentes à cette cérémonie, Mme Diane Corner a tenu a souligner le rôle primordial qu’a joué la femme centrafricaine dans la recherche de la paix : « Il est l’heure pour les femmes, en Centrafrique, comme ailleurs de devenir actrices de stabilisation et de paix en utilisant tous les moyens que la démocratie leur offre….Et ici on voit la réalité : ce sont les femmes qui sont au cœur de la réconciliation à Bangui et partout en Centrafrique » Poursuivant dans le même sens, elle a aussi montrer son optimisme et sa fierté d’être en présence des femmes aussi dynamiques : « nous commémorons cette année, la journée internationale de la femme sur le thème de ‘’Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes !’’. Je me réjouis de vivre cette journée avec des femmes engagées qui sont en ce jour la promesse de continuer à œuvrer pour la parité »

Clôturant les allocutions, la ministre des Affaires sociales et de la Promotion du genre a appelé les femmes à «relever le défi en matière de réconciliation et que cette cérémonie soit la preuve du resserrement du lien communautaire brisé »

Avant d’entonner l’hymne national pour clore la cérémonie, les femmes ont pris l’engagement solennel d’être désormais aux avant-gardes de la réconciliation.

Il est à noter qu’en marge de la journée internationale de la femme le 8 Mars, la MINUSCA a appuyé les autorités de Transition dans différents événements pour marquer le rôle que doit jouer la femme dans le processus de réconciliation en Centrafrique.