CAR + 8 more

Importante contribution des Etats-Unis pour lutter contre la faim en Afrique et en Amérique du sud

Source
Posted
Originally published
Washington DC, le 31 mai 2007. Le programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a remercié mardi le gouvernement des États-Unis pour leurs 32,4 millions de dollars de don en mai afin d'apporter de l'aide alimentaire aux personnes confrontées à des situations humanitaires critiques, allant des grandes sécheresses aux conflits au Kenya, au Tchad, en République Centrafricaine, en République Démocratique du Congo, au Zimbabwe et en Colombie.

Un donateur très généreux

Ce dernier don, de la part du Bureau pour la Nourriture et la Paix de l'Agence américaine pour le Développement International (USAID), porte le total des contributions américaines aux opérations du PAM à 670 millions de dollars pour cette année. Les États-Unis sont ainsi le donateur le plus généreux pour le PAM.

« Depuis plus de cinquante ans, le programme du gouvernement américain pour la Nourriture et la Paix a permis de sauver des millions de vies en période de crise, en venant en aide à plus de 3 milliards de personnes à travers 135 pays, » a déclaré Jordan Dey, Directeur du PAM chargé des relations avec les États-Unis.

« Les États-Unis ont une nouvelle fois, comme régulièrement, fait un geste envers les plus démunis dans six pays qui affrontent des défis humanitaires de première plan. »

Pour le Zimbabwe

En mai, le don le plus important de la part des Américains, de 15,2 millions de dollars, va en faveur du Zimbabwe, où l'assistance alimentaire du PAM aide les populations les plus vulnérables, durement touchées par la pauvreté, l'insécurité alimentaire chronique et récurrente, le climat hostile et les ravages du SIDA et du VIH. L'insécurité alimentaire devrait augmenter considérablement cette année étant donné les faibles récoltes causées par la sécheresse, notamment dans les provinces les plus au sud, traditionnellement sèches.

Pour le Kenya

La sécheresse récurrente contribue également à la situation d'urgence alimentaire dans les régions pastorales arides du Kenya. Les États-Unis font don de 5,3 millions de dollars aux Kényans, qui essayent toujours de se remettre de la perte de leur bétail due au manque de pluies et à l'origine d'une crise majeure en 2006 causant d'importantes pénuries alimentaires.

Pour le Tchad

Le gouvernement américain contribue à hauteur de 5,3 millions de dollars pour les opérations d'urgence au Tchad afin d'aider les réfugiés soudanais, qui fuient la crise du Darfour, et les Tchadiens déplacés. Le grand nombre de réfugiés et le flot de populations déplacées à l'est du Tchad, près de la frontière avec le Soudan, imposent d'importantes contraintes sur l'agriculture locale, les pâturages et les réserves d'eau. Plus de 220 000 Soudanais campent à l'est du Tchad, et près de 140 000 Tchadiens ont dû être déplacés.

Pour la RCA (République Centrafricaine)

Les États-Unis ont également donné 3,8 millions de dollars en faveur de 220 000 personnes en République Centrafricaine (RCA), qui souffrent de l'instabilité politique et des violences, du VIH et du SIDA ainsi que d'une pauvreté profondément ancrée. Les opérations de secours et de reconstruction du PAM en RCA - le septième pays le plus pauvre au monde - visent à améliorer l'accès à la nourriture dans les régions ravagées par les conflits et à promouvoir l'accès des femmes à l'alphabétisation et à l'apprentissage.

Pour la RDC (République Démocratique du Congo)

En République Démocratique du Congo (RDC), la contribution américaine de 1,6 millions de dollars servira à aider les populations cherchant à refaire leur vie et à reconstruire les infrastructures après de nombreuses années de conflits internes. Le programme du PAM en RDC permet d'aider plus d'un million de personnes parmi les plus vulnérables.

Pour la Colombie

Le gouvernement des États-Unis a également confirmé un don d'1,1 million de dollars en faveur de la Colombie afin d'aider la population déplacée, celle des plus grande population de déplacés au monde. Quarante ans de violences ont déplacé 2 à 3 millions de personnes pendant que la pauvreté augmente suite aux récentes montées de violence.

Au total, les États-Unis ont donné 670 millions de dollars en aide alimentaire au PAM en 2007 en faveur de 31 pays, parmi lesquels le Soudan (316 millions de dollars), l'Éthiopie (64 millions), le Kenya (53 millions), l'Ouganda (34 millions) et le Tchad (32 millions).