CAR

Impliquer davantage les chefs des médias et la société civile dans la campagne de la lutte contre la désinformation

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

DEUBALBET WEWAYE

Dans le cadre des efforts de lutte contre les désinformations en Centrafrique, des membres de la société civile et des rédacteurs en chef des organes de presse ont été conviés à une session de sensibilisation qui s’est déroulée du 14 au 15 juin à Bangui.

La désinformation et les ‘’fake news’’ (fausses informations) prennent une ampleur de plus en plus grandissante en RCA, exacerbées par les nouvelles technologies, notamment les réseaux sociaux et autres canaux de communication.

C’est pour riposter contre ce phénomène que la MINUSCA a décidé de financer cette session dont le principal but visé est de renforcer l'implication des blogueurs et les organes de presse dans la lutte contre les messages de haine et d'incitation à la violence sur les réseaux sociaux.

Occasion pour Serge Lambas, rédacteur en chef du journal l’Etoile, d’appeler ses pairs au respect de la règle de l’art, afin de contribuer efficacement à la lutte contre les messages haineux qui fragilise le socle du vivre ensemble dans le pays. « Quand une information n’est pas orientée vers une bonne cible, cela pose de sérieux problèmes au sein de la société et les conséquences sont grandioses. Donc, en tant que journalistes, nous devons donner des informations avec des sources préalablement vérifiées pour que cela profite à la population, conformément à notre éthique et déontologie », a-t-il plaidé.

Thibaut Logbama Mokole, Secrétaire général des victimes, se réjouit pour sa part de cette initiative qui, selon lui contribuera à freiner ce fléau en RCA. Après cette formation, nous allons repartir vers nos bases respectives pour montrer à nos membres comment utiliser les réseaux sociaux, notamment Facebook, comment éviter de publier de fausses informations, entre autres », a-t-il promis.

L’organisation de cette sensibilisation est à mettre à l’actif de la synergie constituée de l’Association des bloggeurs centrafricains, le Consortium des journalistes contre la désinformation et l’Association des Fake check de Centrafrique.

A4P Infos MINUSCA