CAR

Impact du COVID-19 : les personnes retournées et rapatriées figurent au rang des plus vulnérables en RCA - mai 2020

Format
Evaluation and Lessons Learned
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La RCA à l’instar du monde entier est touchée par la pandémie du COVID-19. A la date du 14 mai 2020, le nombre de personnes infectées dépistées s’élève à 2101. Fort heureusement, aucun cas de décès dû à la maladie n’a été enregistré à ce jour. Le Cameroun qui est un pays voisin, principal fournisseur et principal pays d’acheminement de divers produits pour la RCA, est fortement touché en termes de nombre de personnes atteintes par la maladie. Au 10 mai 2020, le Cameroun enregistre 2579 cas de personnes ayant été déclarées positives à la maladie, et 114 décès2. Dans le but de lutter contre la propagation de la maladie sur son territoire, l’Etat Centrafricain a pris des mesures de protection dès les premières heures. La fermeture des frontières et l’application des mesures barrières par la population. Vue l’ampleur de la crise sur le plan mondial et le caractère difficilement contrôlable de l’évolution de la maladie, les mesures d’autoprotection des états et populations sont prises, sans un délai précis de retour à la normal. Ces changements apportés par la gestion de cette crise ont un impact certain sur l’humanité, avec des conséquences démesurées sur la vie sociale et économique des populations. Et les populations les plus vulnérables seront les plus touchées par les conséquences de cette crise. En RCA, les populations rapatriées et retournées qui font déjà face au défi de la réintégration communautaire pour la grande majorité, seront impactées de façon plus importante. En plus d’être menacées par la maladie, ces populations vulnérables sont aussi menacées par les conséquences sociaux-économiques qui, pour certains, seront plus dévastatrices que la maladie elle-même.