CAR

Evaluation multisectorielle RRM - rapport préliminaire : Village de Debissaka, Commune de Rafaï, Sous-Préfecture de Rafaï, Préfecture du Mbomou, du 14 au 17 Avril 2015

Source
Posted
Originally published

Attachments

Résumé de la crise :

Le village Derbissaka, situé à 315 kilomètres de Bangassou sur l’axe Démbia/Djéma a été attaqué à de nombreuses reprises entre 2009 et 2015 par un groupe armé assimilé à la rébellion ougandaise. Au total sur cette période, on peut dénombrer 26 attaques : 24 attaques imputables à ce groupe armé et 2 attaques plus récentes, attribuées à d’autres groupes armés, un issu d’une communauté d’éleveurs, et l’autre, des braconniers venus d’un pays voisin.

Le 7 novembre 2013, une attaque particulièrement violente a poussé tous les habitants de Derbissaka à quitter le village pour aller se réfugier à Djéma. A partir de décembre 2014, après plusieurs mois de déplacements, la plupart de ces ménages commenc èr ent à rentrer à Derbissaka, leur village d’origine.

D’abord le 27 février, puis le 14 mars 2015, le village est de nouveau attaqué, par un autre groupe armé cette fois, et les habitants sont une fois encore contraints à fuir, en brousse pour la plupart. Une fois vidé de sa population, le village a été pillé dans son intégralité. Depuis quelques jours, les habitants de Derbissaka tentent de nouveau de se réinstaller dans leur village mais n’ont plus rien pour se faire. Ils vivent dans un climat de peur et ne peuvent pas s’éloigner du village par crainte des groupes armés dans les environs.

Accès :

Sur le plan logistique, Derbissaka n’était pas accessible par la route jusqu’à peu. En effet, des troncs d’arbres barraient l’accès depuis Dembia (axe Rafaï/Zémio) et jusqu’à Baoura , et un pont en mauvais état sur le dernier tronçon compliquait encore l’accès. Aujourd’hui, un travail de réhabilitation de la route par les équipes d’ECOGARDE (Safari Kawa) est en cours.