Enquête rapide sur l'estimation des besoins de santé des populations affectées par la crise en République Centrafricaine en 2015

PREFACE

Les crises militaro politiques récurrentes qui ont secoué la République Centrafricaine ont profondément bouleversé l’organisation des services sociaux de base dans leur globalité.
Le secteur santé a été l’un des plus touchés.

Début 2014, la crise avait atteint des proportions inquiétantes sur les plans sécuritaire, humanitaire et sanitaire. Elle a eu pour conséquences, un déplacement massif des populations fuyant les conflits armés, le pillage ou la destruction systématique des infrastructures socio sanitaires, des violations massives de droits humains, avec de nombreux cas de violences basées sur le genre.

Afin de faire face à ses obligations régaliennes et d’apporter l’assistance sanitaire nécessaire aux populations les plus vulnérables, surtout celles qui sont confrontées à la détresse et à la précarité, le Gouvernement, avec l’appui des partenaires, en particulier de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a décidé d’organiser l’enquête dénommée ‘HeRAMS’ en vue de disposer d’une cartographie de la disponibilité de l’offre des soins ainsi que de celle des services de santé.

Cette enquête, après analyse de situation concrète tenant compte de l’ampleur de la crise et de son impact sur le vécu des populations affectées a débouché sur l’élaboration d’un plan de transition, destiné à répondre aux besoins sanitaires les plus pressants, inventoriés et documentés.
Je me réjouis d’ores et déjà que ce plan de transition, fruit d’une concertation inclusive avec tous nos partenaires bi et multilatéraux, constituera l’unique document de référence du secteur santé pour la période de transition.

En conséquence, et me fondant sur les principes de base de l’appropriation nationale, de leadership ainsi que de l’alignement tels que consacrés par la Déclaration de Paris relative à l’efficacité de l’aide publique au développement, tous les acteurs nationaux de quelque niveau que ce soit sont tenus de ,s’engager, résolument, en interaction avec nos partenaires, en vue de donner un contenu visible à ce plan pour le bien de nos populations à la base.

A cet égard, je formule le vœu de succès et de réussite aux résultats de l’enquête ‘HeRAMS 2015’ en vue d’anticiper les prochaines étapes relatives au relèvement précoce du système de santé en République Centrafricaine notamment, les préparatifs du prochain Plan National de Développement Sanitaire (PNDS).

En même temps, je réitère toute ma gratitude à nos partenaires, dont le ferme engagement à nos côtés, a rendu possible la réalisation de ce document.

Dr Marguérite SAMBA MALIAVO