CAR

Des produits de première nécessité pour 217 déplacés du 6e arrondissement de Bangui

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

UNPOL AGBA MAZALO

Le réseau des femmes de la composante Police de la MINUSCA a effectué, le 27 février 2021, un don en vivres et non vivres au bénéfice de 217 personnes victimes des inondations de 2019, installées sur le site de Kolongo dans le 6e arrondissement de Bangui.

La remise des dons a eu lieu en présence du chef de la composante police de la MINUSCA, le Général de Division Pascal Champion, des représentants des Forces de sécurité intérieure du 6e arrondissement, du chef quartier de Kolongo et des sinistrés.

Composé sacs de manioc, de riz, de bidons d’huile et de savon, ce don, qui s’inscrit dans le cadre des actions de la police d eproximite, profite ainsi aux 44 familles logées à Kolongo, lesquelles vivent un quotidien fait de précarité, selon Antonio Doukpo, représentant des sinistrés. Aussi, a-t-il remercié la MINUSCA et tous les autres partenaires pour les efforts déployés depuis le début. « Nous avons traversé des moments très difficiles et nous avons eu des assistances diverses. C’est la première fois que nous recevons des dons de la Police MINUSCA, et nous sommes très reconnaissants pour ce geste », a-t-il dit au nom de ses pairs.

Les pluies torrentielles avaient, en effet, privé un nombre important de ménages de leurs habitations. Des sites d’accueil temporaires avaient alors été aménagés par les autorités centrafricaines, mais deux ans après, des difficultés persistent. Certains actes de la vie courante, tels que le maintien de l’hygiène des personnes et de l’environnement sont devenus des défis.

«Le travail principal des policiers de l’ONU est d’aider la Police et la Gendarmerie centrafricaines à faire un bon travail pour la population. Mais à côté de cela, nous ne pouvons pas rester sans penser que des personnes sont en difficulté et ne pas chercher à faire quelque chose en plus. C’est une obligation morale pour nous, notre devoir et, quelque part, pour nous une autre façon d’être au contact de la population », comme l’a souligné le Général Champion, en fin de mission en République centrafricaine.