CAR

Des avancées notables malgré des défis importants, 6 ans après l’entrée en vigueur de la MINUSCA

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le 15 septembre 2014, la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) passait le témoin a la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Six années après le début de ses activités, ce 15 septembre 2020, d’importantes avancées ont été enregistrées, tandis que des défis restent encore à relever, selon le leadership de la Mission.

Par Ghislaine ATTA

« Nous sommes fiers des nombreuses avancées et des progrès auxquels nous sommes parvenus dans la mise en œuvre du mandat », a déclaré la Représentante spéciale adjointe Lizbeth Cullity, dans une adresse-bilan livrée en ce jour anniversaire au nom du Représentant spécial du Secrétaire général de Nations Unies en RCA, Mankeur Ndiaye.

En effet, « les élections de 2015-2016 qui ont permis la mise en place des institutions élues, la lutte contre l’impunité et le retour de l’autorité de l’Etat dans plusieurs préfectures où elle était absente depuis des années », s’est réjouie Mme Cullity, annonçant qu’à ce jour le redéploiement des fonctionnaires de l’administration territoriale et judiciaire dans des préfectures est effectif : « 15 des 16 préfets et 62 sur 71 sous-préfets sont en poste […] Il y a aussi 1464 éléments de la police, 2167 gendarmes et 2035 militaires des FACA ont été déployées dans les préfectures. »

La MINUSCA a également contribué, avec les Garants, à la signature de l’Accord de Paix entre le Gouvernement et 14 groupes armés du 6 février 2019, qui reste une grande avancée vers la paix et la réconciliation.

Dans même temps, « il reste beaucoup de défis », reconnait la MINUSCA : assurer que les signataires de l’Accord de paix respectent les engagements, appuyer l’organisation des élections de 2020-2021, et mettre fin aux violences commises par certains groupes armés. « A cet effet, la MINUSCA mène une série d’opérations militaires sur le territoire centrafricain, en particulier dans le nord-ouest de la RCA contre le groupe armé 3R. L’opération A La Londo, menée conjointement avec les FACA témoigne de notre engagement à mettre en œuvre le mandat du conseil de sécurité de protéger les civils et de soutenir les autorités centrafricaines. »

Six ans après son opérationnalisation, la MINUSCA reste résolument déterminée à continuer à travailler avec les Centrafricains pour relever les défis de protection des civils, d’appui au processus de paix et d’extension de l’autorité de l’Etat.