CAR

COVID-19 : Comment ACTED adapte ses distributions de kits

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Comme le reste du monde, la Centrafrique doit faire face à la pandémie de Covid-19. Dans un effort de protection des populations vulnérables ACTED agit au nord-est et sud-est du pays. Le financement apporté par BHA a permis le soutien des populations dans six localités : Bambari, Bria, Birao, Bangassou, Zémio et Obo.

Ces villes accueillent depuis plusieurs années des populations déplacées à la suite des conflits et des exactions commises dans le pays. La population locale a connu plusieurs phases d’instabilité intenses, et reste marquée par les « événements ». C’est ainsi que sont généralement appelées les périodes de crise et d’insécurité.

Entre le 7 juillet 2020 et le 7 janvier 2021, ACTED a conduit des activités de prévention contre la Covid-19 en République Centrafricaine, grâce au soutien de BHA.

Dans les villages, les sites d’installation des familles déplacées, ou dans les quartiers urbains, beaucoup de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les sources de revenu se résument souvent à la coupe de bois dans les forêts avoisinnantes pour vendre des fagots sur les marchés locaux, ou à se faire recruter comme travailleur journalier dans les champs de particuliers.

Donner les moyens aux plus vulnérables de se protéger contre le virus

Les populations les plus vulnérables ont des ressources trop faibles pour pouvoir consacrer leur budget aux articles d’hygiène et de protection. Acheter de simples articles comme des masques, du savon ou même des sceaux pour se laver les mains et se protéger du virus leur est impossible.

Le défi à l’est du pays est de rappeler que le virus existe bel et bien dans des zones où une grande partie de la population est analphabète et peine à avoir accès à l’information.

En 2021, le taux d’analphabétisme des adultes en République Centrafricaine est de 43%. HNO

ACTED a utilisé plusieurs canaux et adapté son action pour atteindre le plus grand nombre de personnes. 2 880 spots radio ont été diffusés sur les radios communautaires existantes à Bria, Bambari et Bangassou. Les équipes d’ACTED ont mené des caravanes de sensibilisation se concrétisant par une voiture tournant dans les quartiers des villages environnants les villes. Des crieurs publics ont aussi sillonné les quartiers des 6 villes pendant 3 mois avec des mégaphones et les messages clés sur la Covid-19.

Dans les regions les plus reculées peu de tests sont effectués. Pour freiner l’évolution du virus, ACTED mène des séances d’information auprès du public vulnérable et sensibilise à la dangerosité du virus, aux symptômes tout en rappelant les gestes barrières. Pour cela ACTED a ciblé des personnes clés de la communauté pour les former pendant 3 jours.

Le projet a permis à tous types de personnes, les plus pauvres et les plus isolées inclues, d’avoir accès aux connaissances nécessaires pour se protéger du virus.

ACTED adapte ses distributions de kits d’hygiène à l’est de la RCA

ACTED distribue des kits aux familles dont les conditions de vie sont les plus précaires pour qu’elles aient le matériel nécessaire pour se protéger. Chaque famille ciblée reçoit 6 masques lavables, 24 morceaux de savon, un seau avec robinet et couvercle ainsi qu’une bassine pour le lavage des mains. Pour favoriser l’accès à l’eau et le respect des gestes barrière ACTED a installé 30 stations de lavage de mains dans des endroits fréquentés.

Tous les lieux ciblés par ACTED pour mener la distribution ont été couverts en 10 jours.

Dans le contexte sanitaire actuel, ACTED a dû adapter ses activités. En règle générale, les distributions de kits se font dans un point central. Les populations dans le besoin sont informées et se réunissent au point de rendez-vous. ACTED a opté pour des distributions de porte à porte. Cela permet d’éviter les regroupements de personnes et ainsi de limiter les risques de transmission de la Covid-19. Des sensibilisations ont également été conduites pour de petits groupes de personnes représentatives des différentes communautés et à même de transmettre les informations (personnes âgées, représentants des populations locales, des familles déplacées ou retournées après un déplacement etc.).

ACTED a par la suite réalisé des distributions à Bambari ainsi que des sites d’installation des familles déplacées par les précédents conflits dans la région de la Ouaka.

Comment ACTED identifie les personnes vulnérables dans les communautés en RCA ?

Le chef de quartier est le représentant de la communauté, il connait les habitants et fait le lien entre la communauté et les organisations humanitaires. C’est lui qui connait les besoins des habitants et qui est plus à même de les identifier auprès des équipes d’ACTED.

Chaque lieu d’intervention a été choisi en fonction de plusieurs critères. ACTED privilégie les lieux où peu d’informations sur la Covid-19 sont diffusées, où aucune distribution n’a eu lieu et où les conditions de vie les plus précaires. Les populations visées vivent souvent dans des habitations fragiles ou détériorées. C’est le cas notamment des abris installés sur les sites de déplacés.

A Bambari, 1 104 familles ont reçu un kit de protection contre la Covid-19. Des distributions sont également menées dans cinq autres localités de la RCA : Bria, Birao, Bangassou, Zémio et Obo. Au total, c’est 7 225 familles très vulnérables qui auront reçu le kit apporté par ACTED dans le cadre du projet, et qui pourront ainsi mieux se protéger face à la maladie.