CAR

Coopération : 9,5 milliards pour appuyer l'éducation et la santé en RCA

Source
Posted
Originally published
(7 mai 2005 - Acap) : Une convention d'un montant global d'environ 9,5 milliards a été signé samedi 7 mai 2005 entre le gouvernement centrafricain représenté par le ministre de la coopération, M. Daniel NditiféI-Boysembé et le programme alimentaire mondial (Pam) représenté par M. Jean-Charles Dei, dans le cadre du programme « Appui à l'Education pour tous et à la Santé ».

Le programme appuiera principalement le secteur de l'éducation et de la santé par la prise en charge dans les cantines scolaires de 98 000 élèves et dans les crèches villageoises de 2000 enfants en préparation à l'accès à l'école primaire, dans les centres de santé pour une récupération nutritionnelle des enfants dénutris, des femmes enceintes et des mères allaitant en situation de déficit pondérale. « 100 000 enfants en moyenne par an recevront une ration alimentaire journalière composée de deux repas chauds ; un le matin et un autre à midi pour les stimuler à fréquenter régulièrement l'école et à y rester jusqu'au moins à la fin du cycle primaire », a dit, à l'Acap, M. Jean-Charles Dei.

Ce programme couvre une période de quatre ans, du 1er octobre 2005 à septembre 2009, et concerne les préfectures de la Basse-Kotto, la Ouaka, la Kémo, la Nana-Grébizi, l'Ouham et la Nana-Mambéré ainsi que 15 écoles communautaires de la sous-préfecture de Boda dans la Lobaye Il sera conjointement exécuté par le Service de gestion de l'aide alimentaire (Segal), service d'Etat, et le Pam par le biais des Volontaires des Nations unies.

L'Etat met à la disposition du programme des entrepôts d'une capacité de 81 000 tonnes dans les villes de Bangui, Bouar et Bambari. Ainsi, la contribution du gouvernement est de 72 826 125 f cfa.

Les activités d'assistance du Pam en République Centrafricaine ont commencé en 1966 avec un accord de base conclu le 13 février 1969. L'institution des Nations-unies a déjà financé 10 projets de développement, 15 opérations d'urgence et 1 opération de redressement pour un montant total d'environs 30,5 milliards f cfa.

Yaka Maïde (Acap)