CAR

Bulletin humanitaire République centrafricaine Numéro 50 | Décembre 2019

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • En 2020, la communauté humanitaire en RCA prévoit de couvrir les besoins humanitaires de 1,6 millions de personnes. Elle devra mobiliser 401 millions de dollars américains pour y parvenir.

  • L’insécurité récurrente contraint les humanitaires à suspendre leurs activités à Batangafo, menaçant la survie de milliers de personnes vulnérables.

CHIFFRES CLEFS

# de personnes déplacées 687 191

# de réfugiés centrafricains 592 129

Population ayant besoin d’une aide humanitaire 2,6 M

Population ayant des besoins aigus liés à leur survie physiqque et mentale

FINANCEMENT

430,7 millions $ requis pour le Plan de réponse humanitaire en 2019

297,1 millions $ ont déjà été mobilisés, soit 69% des fonds. OCHA encourage les partenaires et les bailleurs à rapporter leurs financements à travers le Financial Tracking Service (FTS). Cette action collective permet de suivre dans la transparence le taux de financement du Plan de réponse humanitaire, analyser les gaps et les besoins et prendre les décisions stratégiques appropriées pour l'allocation des fonds.

Plan de réponse humanitaire 2020

En octobre 2019 paraissait l’Aperçu des besoins humanitaires pour la République centrafricaine (dit HNO pour Humanitarian Needs Overview). Fruit d’un long travail d’analyse des données sur la situation humanitaire, ce document présentant une compréhension commune de la crise nous apprenait que 2,6 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire et de protection en 2020. Parmi elles, 1,7 millions de personnes ont des besoins aigus liés à leur survie physique et mentale.

Pour répondre à ces besoins en 2020, les acteurs humanitaires de la RCA prévoient de fournir à 1,6 millions de personnes une réponse inclusive, de qualité, fournie à temps et basée sur les principes humanitaires. Pour y parvenir, ils auront besoin de 401 millions de dollars américains. La stratégie qui guidera leurs interventions est détaillée dans le Plan de réponse humanitaire (dit HRP pour Humanitarian Response Plan). Le HRP 2020 s’articule autour de trois objectifs stratégiques (voir l’illustration ci-dessous). Chacun d’eux entend s’attaquer à une des trois conséquences humanitaires les plus critiques identifiées dans le HNO.

Le présent article détaille les résultats attendus dans le cadre de l’objectif stratégique 1. Celui-ci vise les personnes identifiées comme les plus vulnérables, c’est-à-dire dont la survie est directement menacée par la crise. Ainsi, 1,2 million d’hommes, femmes, filles, garçons et personnes handicapées bénéficieront d’un ensemble d’interventions intégrées et coordonnées leur permettant d’avoir accès à de l’eau et de la nourriture, ainsi qu’à des soins nutritionnels et de santé d’urgence.

Une assistance multisectorielle pour répondre à des besoins pluriels et entrelacés

L’intégrité physique des populations et leur bien-être mental sont fonction d’une multitude de facteurs. Les acteurs humanitaires se sont dès lors engagés à délivrer une assistance d’urgence selon trois pôles d’intervention (voir illustration ci-dessous) : une assistance nutritionnelle et sanitaire intégrée, une assistance alimentaire d’urgence, et une assistance en services d’eau, hygiène et assainissement (EHA).

Que signifiera concrètement cette assistance multisectorielle astucieuse ? Par exemple, les accompagnants des enfants malnutris sévères bénéficieront de repas quotidiens et d’un remboursement des frais de transport. En effet, l’expérience a démontré que la pauvreté et la faim peuvent ruiner la prise en charge des enfants car les parents n’ont pas le temps, l’énergie ou les ressources pour emmener leurs enfants se faire soigner.

De la rapidité et qualité dans la réponse

Le HRP 2020 prévoit également que 1,03 million de femmes, d’hommes, de filles, de garçons et de personnes handicapées affectées par les chocs (mouvement de population, épidémie, catastrophe naturelle), bénéficient d’interventions d’urgence multisectorielles (au moins trois secteurs) dans un délai de 30 jours.

En effet, la RCA demeure très vulnérable aux risques et menaces d’ordre humain (éclosion de nouvelles poches de violence, conflit armé,) et naturels (comme en témoigne la gravité des inondations à Bangui et en régions au dernier semestre 2019). Le pays est d’ailleurs situé 2ème du classement mondial des risques par INFORM, juste derrière la Somalie. Des chocs brutaux étant à prévoir, les acteurs humanitaires consolideront leurs capacités d’intervention rapide pour répondre aux besoins pressants des personnes affectées par des chocs soudains.

Par exemple, suite à un choc, les interventions du Mécanisme de réponse rapide (RRM) en biens non-alimentaires et EHA seront complétées par la fourniture d’une assistance alimentaire et sanitaire, selon la faisabilité. Il pourra s’agir de cliniques mobiles par exemple, ou de la fourniture de rations alimentaires ou de biscuits énergétiques.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.