Bulletin humanitaire République centrafricaine Numéro 45 | Juin 2019

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 11 Jul 2019

FAITS SAILLANTS

• Le recours à la violence physique contre les travailleurs humanitaires a augmenté au premier semestre 2019. Malgré une baisse du nombre total d’incidents affectant le personnel humanitaire, les cambriolages et braquages violents ont engendré un nombre de blessés deux fois supérieur en comparaison aux chiffres du premier semestre 2018.

• Suite à la récente flambée des cas de rougeole et de coqueluche dans la Nana-Gribizi, les acteurs de la santé ont mis en place un comité de crise placé sous la présidence du Préfet de la Nana-Gribizi, ainsi que de six commissions techniques pour le suivi de la mise en œuvre de la réponse. Un plan de riposte couvrant les districts sanitaires de Nana-Gribizi et Batang

CHIFFRES CLEFS

# de personnes déplacées 613,031

# de réfugiés centrafricains 604,790

Population ayant besoin d’une aide humanitaire 2,9 M

Population touchée par l’insécurité alimentaire 1.8 M

FINANCEMENT

430,7 millions $ requis pour le Plan de réponse humanitaire en 2019

182.4 millions $ ont déjà été mobilisés, soit 42 % des fonds requis. OCHA encourage les partenaires et les bailleurs à rapporter leurs financements à travers le Financial Tracking Service (FTS). Cette action collective permet de suivre dans la transparence le taux de financement du Plan de réponse humanitaire, d’analyser les lacunes et les besoins et de prendre les décisions stratégiques appropriées pour l'allocation des fonds.

Riposte contre la poliomyélite en RCA

En République centrafricaine, deux cas de poliovirus dérivés de souche vaccinale (PVDV) de type 2 ont été rapportés le 29 mai 2019 à Bambari, dans la préfecture de la Ouaka, et le 31 mai 2019 à Bimbo, dans la préfecture de l’Ombella M’Poko. Suite à ces cas confirmés, le Ministère de la Santé Publique et de la Population a déclaré une urgence de santé publique le 30 mai. Des actions de riposte ont immédiatement été prises.

Au total, trois campagnes de vaccination ont été prévues. La première ronde de vaccination, dénommée « Tour 0 », avait pour objectif de contenir la propagation du poliovirus. Elle a été lancée le 16 juin 2019 par le Ministère de la Santé Publique et de la Population, avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF. La campagne s’est focalisée sur les deux épicentres de la propagation du virus, à Bimbo et à Bambari, mais également dans les communes avoisinantes. Cette activité a ciblé 71,465 enfants âgés de 0 à 59 mois, dans plusieurs communes des districts de Bambari, de Bimbo, de Kouango-Grimari et d’Alindao. Le vaccin antipoliomyélique oral de Type 2 (MOPV2) a été utilisé pour cette campagne.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.