CAR

Bulletin d'Information Humanitaire République centrafricaine (RCA) 23 novembre - 07 décembre 2009

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Points saillants

- La ville de N'délé attaquée par la CPJP

- Promotion de l'émancipation des jeunes de la commune de Ouandja par l'ONG NDA

- Jan Grauls, Président de sa Configuration spécifique à la Centrafrique de la Commission de la Consolidation de la paix, en visite en RCA

- Mission de coordination à Bouar

- Pas de mise en liberté provisoire pour Jean-Pierre Bemba.

Contexte et sécurité

Ville de Ndélé attaquée par la CPJP

Le 26 novembre à 5h00 du matin, la ville de N'Délé située dans la préfecture de la Bamingui Bangoran a été attaquée par les éléments de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP). Les Forces Armées Centrafricaines (FACA), la Garde Républicaine, la gendarmerie et les résidences de certains responsables politico administratifs étaient leurs principales cibles.

Les assaillants ont cherché à s'emparer de la base des FACA située à la sortie nord de la ville. Après plus de 8 heures de combats, ceux-ci ont été repoussés par les forces gouvernementales et ont été contraints de se retirer de la ville aux environs de 13h30. Des pertes humaines et plusieurs blessés ont été enregistrés, autant du coté de la population civile qu'au sein des forces gouvernementales et de la CPJP. D'importants dégâts matériels ont également été observés. Le lendemain de l'attaque, les humanitaires présents dans la zone ont fait les constats suivants :

- Maisons brûlées et/ou détruites suite aux explosions de roquettes et canons

- Quartiers entiers vidés et les habitants ont fui par crainte de représailles dans la brousse et dans les champs

- Destruction et pillage de biens publics

- Fermeture de services sociaux de base après l'attaque.

- Psychose au sein de la population qui craint la reprise des hostilités

- Méfiance entre les communautés Rounga et Banda

- Arrêt des activités dans les établissements scolaires et dispersion des élèves dans la brousse ;

- Arrêt des activités administratives, certains bâtiments ont été touchés par les explosions.

La Croix-Rouge locale a ouvert un centre d'urgence au sein du Siège Préfectorale et une cellule de crise a été mise en place pour apporter des soins d'urgence aux personnes affectées.

Les conditions de vie des habitants de la ville deviennent difficiles car il y'a une absence de soins adéquats et une rareté de produits alimentaires. En dépit du calme qui est revenu dans la ville depuis quelques jours, le retour de la population dans les quartiers qui ont été la cible des assaillants demeure timide.

Contactez yakara@un.org pour plus d'informations.

Humanitarian and Development Partnership Team CAR
Find more information on http://www.hdptcar.net/blog/